Une réforme vise à réduire la moitié des fumeurs en Russie
Brève

Une réforme vise à réduire la moitié des fumeurs en Russie

01.06.2013

Une loi interdisant de fumer dans les lieux publics est entrée en vigueur samedi en Russie. Elle interdit notamment de fumer dans les écoles, les universités, les centres culturels et sportifs et les hôpitaux. Pour pouvoir fumer, il faudra désormais en Russie s'éloigner à 15 mètres des aéroports, des gares et des stations de métro. Les fumeurs ne pourront plus faire de pause-cigarette sur leur lieu de travail. Il sera interdit de fumer dans les trains, les ascenseurs et tous les bâtiments administratifs, y compris les ministères. Par ailleurs, les cigarettes ne seront plus vendues dans les kiosques de rue, une pratique jusqu'alors courante en Russie. Et à partir du 1er juin 2014, l'interdiction sera étendue aux restaurants et aux hôtels.Toutefois, pour l'heure, aucune amende n'est encore prévue pour les contrevenants, les amendements au Code administratif qui doivent définir le montant des amendes n'ayant pas encore été adoptés. Le texte, signé en février par le président Vladimir Poutine, a pour ambition de réduire de moitié le nombre de fumeurs dans ce pays, qui compte quelque 44 millions de fumeurs, soit un tiers de la population. Mais au vu des résistances et des opposaitions à cette réforme, la partie est encore loin d’être gagnée en Russie.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Jean-Paul

Contre les déserts, la CSMF appelle les médecins à la « solidarité intergénérationnelle »

« Le médecin est un acteur de la cohésion sociale dans les territoires, [...] nous devons avoir une réflexion sur notre responsabilité collective. » À l'occasion de la présentation de ses vœux, ce...8

300 euros par an pour stationner : les généralistes de Colmar montent au créneau

Voiture

À Colmar (Haut-Rhin), le stationnement « relève de l’exploit ». Et depuis le 1er janvier il en coûte 300 euros par an aux médecins et infirm... 7

Endométriose : la HAS et le Collège des gynécos publient enfin de nouvelles recos

Endométriose

La HAS et le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) viennent de réactualiser et de publier les recommandations... Commenter

Gastro-entérologie L’APPENDAGITE Abonné

Appendagite

L’appendagite est souvent à l’origine d’un “ventre chirurgical”. Elle est due à des torsions, ou des inflammations d’appendices... 2

Nouvelles consultations VACCINATION, PEU DE VRAIES CONTRE-INDICATIONS Abonné

seringues

Obligation vaccinale ou pas, « un professionnel de santé peut évidemment ne pas vacciner un enfant présentant un état de santé particulier... Commenter

A découvrir