Incrétines : un risque accru pour le pancréas ?
Brève

Incrétines : un risque accru pour le pancréas ?

28.03.2013

Suite aux résultats d’une étude académique parue dans la revue Diabetes, suggèrant une augmentation du risque de pancréatite et de métaplasies des canaux pancréatiques (modifications cellulaires précancéreuses), chez les diabétiques de type 2 traités par incrétinomimétiques (agonistes du GLP-1 et inhibiteurs de la DPP-4), l’ANSM vient de publier un point d’information.

« Les autorités de santé européennes évaluent actuellement les résultats de cette étude », précise l’agence. En attendant leurs conclusions, « les recommandations d’utilisation de ces médicaments restent inchangées et les patients ne doivent pas interrompre leur traitement ».

Pour mémoire, les récentes recommandations HAS/ANSM sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2 préconisent l’utilisation de ces molécules « comme moyens thérapeutiques supplémentaires, notamment en cas d’échec ou de contre-indication aux thérapies dites traditionnelles ».

Compte-tenu du mécanisme d’action des incrétines et de la notification de rares cas de pancréatites depuis leur commercialisation, les effets pancréatiques avaient déjà été identifiés comme un risque potentiel de ces médicaments. Des mises en garde pour les patients et les professionnels de santé figurent d’ailleurs dans les RCP et la notice destinée aux patients. Par ailleurs, le plan de gestion des risques de ces médicaments comprend un suivi spécifique des effets pancréatiques.

Dans ce contexte L’ANSM rappelle aussi que les professionnels de santé doivent déclarer immédiatement tout effet indésirable suspecté d’être dû à un médicament dont ils ont connaissance au centre régional de pharmacovigilance dont ils dépendent

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les médecins s'inquiètent que les pharmaciens soient autorisés à prescrire des médicaments

Les pharmaciens d'officine seront-ils bientôt habilités à délivrer certains médicaments à la place du généraliste ? L'examen du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) se...22

Non la médecine libérale n'est pas morte : la Carmf réplique à Jean-Paul Delevoye

.

La Caisse autonome de retraite des médecins français (Carmf) n'a pas apprécié d'entendre Jean Paul Delevoye, Haut-Commissaire à la réforme... 2

La nomination au Conseil d'Etat du Pr Yves Lévy, époux d'Agnès Buzyn, fait polémique

.

Le Pr Yves Lévy, époux de la ministre de la Santé Agnès Buzyn, vient de quitter officiellement la présidence de l'Inserm. Le 12 octobre, il... 2

Pédiatrie L'ENFANT ET LES ÉCRANS Abonné

Enfant ecran

Les médecins ont un rôle important de conseil auprès des parents quant à l'utilisation et à la vigilance face aux éventuels effets négatifs... Commenter

Thérapeutique PRESCRIRE OU NON DES STATINES CHEZ LE SUJET ÂGÉ Abonné

personne age

Ce travail espagnol publié dans le BMJ soulève un problème quotidien de l’initiation d’une statine chez un sujet âgé en prévention... Commenter

A découvrir