Incrétines : un risque accru pour le pancréas ?
Brève

Incrétines : un risque accru pour le pancréas ?

28.03.2013

Suite aux résultats d’une étude académique parue dans la revue Diabetes, suggèrant une augmentation du risque de pancréatite et de métaplasies des canaux pancréatiques (modifications cellulaires précancéreuses), chez les diabétiques de type 2 traités par incrétinomimétiques (agonistes du GLP-1 et inhibiteurs de la DPP-4), l’ANSM vient de publier un point d’information.

« Les autorités de santé européennes évaluent actuellement les résultats de cette étude », précise l’agence. En attendant leurs conclusions, « les recommandations d’utilisation de ces médicaments restent inchangées et les patients ne doivent pas interrompre leur traitement ».

Pour mémoire, les récentes recommandations HAS/ANSM sur le traitement médicamenteux du diabète de type 2 préconisent l’utilisation de ces molécules « comme moyens thérapeutiques supplémentaires, notamment en cas d’échec ou de contre-indication aux thérapies dites traditionnelles ».

Compte-tenu du mécanisme d’action des incrétines et de la notification de rares cas de pancréatites depuis leur commercialisation, les effets pancréatiques avaient déjà été identifiés comme un risque potentiel de ces médicaments. Des mises en garde pour les patients et les professionnels de santé figurent d’ailleurs dans les RCP et la notice destinée aux patients. Par ailleurs, le plan de gestion des risques de ces médicaments comprend un suivi spécifique des effets pancréatiques.

Dans ce contexte L’ANSM rappelle aussi que les professionnels de santé doivent déclarer immédiatement tout effet indésirable suspecté d’être dû à un médicament dont ils ont connaissance au centre régional de pharmacovigilance dont ils dépendent

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...15

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 10

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir