Une vaste étude confirme les effets bénéfiques de l’arrêt du tabac pour le coeur
Brève

Une vaste étude confirme les effets bénéfiques de l’arrêt du tabac pour le coeur

13.03.2013

Arrêter de fumer réduit fortement le risque cardio-vasculaire, malgré la prise de poids, selon une étude publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA), qui confirme après d’autres les bénéfices de l’arrêt du tabac. L’étude menée par une équipe suisse de l’université de Lausanne a inclus 3.251 participants de 1984 à 2011. Ceux qui ont arrêté de fumer ont pris en moyenne de 2,7 à 3,5 kilos. Les participants non-diabétiques dans cette recherche ayant cessé de fumer ont réduit de 53% leur risque de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral par rapport aux fumeurs, même en prenant du poids. En revanche, les chercheurs ont constaté une diminution du risque cardiovasculaire chez les diabétiques, mais pas statistiquement significative.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les centres de santé ne veulent pas tomber sous la coupe des cliniques privées

Pour les centres de santé, la rentrée n'amène pas de répit. Alors que les responsables du secteur ont bataillé au printemps dernier pour éviter que la création de nouvelles structures ne soient...4

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1... Commenter

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... 1

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir