Subutex: trois généralistes en garde à vue à Metz
Brève

Subutex: trois généralistes en garde à vue à Metz

13.03.2013

Trois médecins généralistes de Metz ont été placés en garde à vue mercredi, soupçonnés d'avoir prescrit complaisamment des produits de substitutions à l'héroïne à des dizaines de patients. Une enquête avait été ouverte en avril 2012, après l'arrestation de plusieurs toxicomanes qui revendaient du Subutex. «Lorsque nous les avions questionnés, ils nous avaient expliqué que Metz était connu comme un lieu où certains médicaments étaient prescrits facilement par plusieurs médecins», explique le procureur de Metz, Pierre-Yves Couilleau. Après des recoupements avec les fichiers de la cpam, les enquêteurs de la police judiciaire de Metz et du Groupement d'intervention régional, en charge du dossier, ont considérés suspectes des ordonnances délivrées par ces trois généralistes.

Apparemment, certains patients se seraient fait prescrire 1.800 boîtes de Subutex en un an : «Certains médecins, sur deux ans, ont prescrit 16.000 boîtes sans qu'on puisse mettre en face un nombre de patients cohérent», souligne le magistrat. Il est également reproché à ces généralistes d'avoir délivré plusieurs ordonnances à une seule personne qui disposait de plusieurs Cartes vitale, en facturant autant de consultations que de prescriptions. «Les médicaments étaient ensuite revendus 10 euros la boîte de Subutex, 20 euros la boîte de Skénan», indique le juge Couilleau. Le parquet semble sûr de son fait dans cette affaire : «beaucoup ont fait le "voyage de Metz", le lieu où l'on pouvait à peu de frais se fournir,» avance-t-il, soulignant aussi que l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT) avait noté que la Moselle est le premier département français pour le nombre de boîtes vendues de Subutex pour 100 habitants.

Si l’implication des trois généralistes metzins était confirmé, il s’agirait de la troisième affaire de fraude massive depuis le début de l’année 2012, après la mise en cause de praticiens en région Paca, puis dans l’Essonne.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Affichage salle d'attente

Une seule affiche à apposer pour informer les patients de vos tarifs à partir de juillet

Pensez-y ! De nouvelles règles pour l'affichage des tarifs au cabinet entreront en vigueur le 1er juillet. Un arrêté du 30 mai 2018 impose à tous les professionnels de santé d'afficher « de façon...4

Des médecins appellent Buzyn à revenir sur le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer

Lettre ouverte à Agnès Buzyn

Le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer, qui doit officiellement entrer en vigueur à partir du 1er août est dénoncé par 194... 3

L'addiction aux jeux vidéo reconnue comme maladie par l'OMS

Jeux vidéo

Connue depuis longtemps des parents, l'addiction aux jeux vidéo a été formellement reconnue lundi comme maladie par l'Organisation mondiale... Commenter

Dermatologie PEAU, SOLEIL ET CHALEUR Abonné

Photodermatose

Prédisposition aux cancers, vieillissement cutané et ophtalmique, boutons de chaleur, lucite, aggravation d’une acné… la peau justifie... Commenter

Dermatologie GALE : IVERMECTINE OU PERMÉTHRINE ? Abonné

Gale

Une récente revue Cochrane (1) a évalué l’efficacité et la sécurité de la perméthrine topique et de l’ivermectine topique ou systémique... 2

A découvrir