A Marseille, le SMS pour favoriser l’observance
Brève

A Marseille, le SMS pour favoriser l’observance

08.03.2013

Le service de cardiologie de l'hôpital de la Timone a mis en place depuis quelques années une expérience inédite d’éducation thérapeutique. Dans ce cadre, la consultation anti-plaquettaire du service a instauré un système de rappel par SMS de la prise d’aspirine, un dispositif qui «vise à faire diminuer le nombre de patients (environ 15%) qui arrêtent de prendre leur médicament», indique un communiqué de l’Ap de Marseille. Apparemment, ça marche, si l’on en croit l’étude parue sur le sujet dans l’"International journal of cardiology", qui démontre que «les patients destinataires d'un SMS quotidien leur rappelant de prendre leur traitement anti-agrégant par aspirine le prennent mieux que ceux qui ne reçoivent pas de message».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Négos

Reprise des négos sur les assistants : après la colère des médecins, la Cnam prête à revoir sa copie

Les syndicats avaient rendez-vous ce mercredi au siège de l’Assurance maladie pour une troisième séance de négociation sur les assistants médicaux. Après avoir quitté la précédente séance pour...4

Le Pr Henri Joyeux en représentation au théâtre Déjazet pour parler prévention

Pr Henri Joyeux

Après un premier cycle de conférence en 2016, le Pr Henri Joyeux remet le couvert au printemps 2019. Du 16 mars au 17 juin, le cancérologue... Commenter

L'AP-HM va tester le cannabis thérapeutique pour Parkinson, une première en France

.

Pour la première fois en France, le cannabis thérapeutique va être testé pour les malades de Parkinson. Une étude sera menée conjointement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir