Décès du Professeur Pierre Pellerin, spécialiste du nucléaire
Brève

Décès du Professeur Pierre Pellerin, spécialiste du nucléaire

03.03.2013

Le professeur Pierre Pellerin, grand spécialiste du nucléaire et mis en cause pour avoir minoré l'impact du nuage de Tchernobyl sur la santé, est décédé dimanche à l'âge de 89 ans. Responsable pendant 37 ans du Service central de protection contre les rayonnements ionisants (SCPRI), Pierre Pellerin est surtout connu du grand public depuis l’affaire du nuage radioactif de Tchernobyl. Mis en cause pour son attitude rassurante sur l’impact de cette pollution radioactive en 1986, puis mis en examen pour "tromperie aggravée", il a été innocenté par la justice en 2011. L'enquête s'est achevée par un non-lieu, la cour d'appel de Paris estimant que la catastrophe nucléaire de 1986 n'a pas eu de conséquence sanitaire mesurable en France. Hasard du calendrier, la mort de Pierre Pellerin intervient alors qu’un début de polémique s’est déclenché ces jours derniers autour des conséquences sanitaires de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima en 2011.

Né le 15 octobre 1923 à Strasbourg, Pierre Pellerin, docteur en médecine en 1948, agrégé de biophysique en 1955 et titulaire de la chaire de biophysique et de médecine nucléaire à Paris V de 1971 jusqu'en 1992, crée en 1956 le SCPRI, dépendant du ministère de la Santé. Il le dirigera jusqu'en 1993, avant que cet organisme ne devienne l'année suivante l'Office de protection contre les rayonnements ionisants (Opri). Il a également dirigé et fondé le Centre international de référence pour la radioactivité de l'OMS de 1967 à 1995. Il est l'auteur de près d'une centaine de publications scientifiques sur le métabolisme des radioéléments, la radiotoxicologie ou les normes de radioprotection.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...3

Neuf patients sur dix utilisent le numérique pour gérer leur maladie chronique

.

Les nouvelles technologies sont devenues incontournables pour les patients atteints de maladies chroniques. Elles permettent notamment de... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... 3

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir