Les députés belges discutent de l’euthanasie pour les mineurs
Brève

Les députés belges discutent de l’euthanasie pour les mineurs

21.02.2013

Après avoir légalisé l’euthanasie pour les adultes, en 2002, les parlementaires belges ont rouvert mercredi ce débat pour décider de l'opportunité de l'étendre ou non aux mineurs. Les discussions au Sénat sur l'actualisation de la loi devraient durer plusieurs mois. Pour les mineurs, la proposition vise à autoriser l’euthanasie «s'ils sont capables de discernement, atteints d'une maladie incurable et d'une souffrance inapaisable». Les discussions porteront sur les conditions encadrant l'euthanasie des mineurs: âge minimum (12, 15 ou 16 ans ont été évoqués) ou pas, accord des parents et avis du personnel soignant... La loi ne s'applique actuellement qu'aux personnes âgées de plus de 18 ans et disposant de toutes leurs facultés mentales. Son extension pourrait aussi englober le cas des adultes souffrant de maladies dégénératives comme Alzheimer. Cette réouverture du débat en Belgique intervient, alors qu’en France, on s’interroge actuellement sur la nécessité d’aller plus loin sur la législation de 2005 sur la fin de vie. Partisans et adversaires d’une modification de la loi Léonetti ont donné de la voix les jours derniers.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir