Insécurité : pour la CSMF, le tiers payant n’est pas la solution
Brève

Insécurité : pour la CSMF, le tiers payant n’est pas la solution

04.02.2013

L’extension du tiers payant, suggérée la semaine dernière par la ministre de la Santé, pour prévenir les agressions de médecins n’est pas du tout du gout de la CSMF. Dans un communiqué, le syndicat de Michel Chassang «qui soutient le tiers payant social», refuse que le Gouvernement «profite de l’émotion suscitée par les violences actuelles pour remettre en cause le paiement à l’acte direct par le patient.» «En quoi le fait de transformer les médecins libéraux en fonctionnaires de la Sécu remédierait à l’insécurité qui règne depuis des années dans certaines zones dites "sensibles",» s’interroge le syndicat, qui observe que «la majeure partie des agressions de médecin ne visent pas leur recettes, mais sont motivées par d’autres motifs : prescription de produits stupéfiants, incompréhension des proches après le décès d’un membre de leur famille, refus de prescription d’arrêt de travail ou de certains produits, etc...» Pour la Conf’ qui réclame l’application dans tous les départements du protocole nationale sur la sécurité, «seules des mesures énergiques de prévention, de dissuasion et de renforcement de la politique de sécurité dans ces secteurs apporteront un résultat tangible pour la sécurité des praticiens.» Et d’appeler au développement de financements pour des caméras de surveillance aux abords des maisons médicales de garde, à la création d’un référent sécurité à l’écoute des médecins dans chaque département, à la mise en place d’un numéro d’appel urgent directement relayé au commissariat, et à la diffusion d’un document rappelant la conduite à tenir en cas d’agression.

A priori plutôt favorable au tiers payant, MG France n’a pas commenté la suggestion récente de Marisol Touraine. Mais «il faut d'abord "sécuriser" les soins de proximité,» martèle MG France, qui appelle à la mobilisation des pouvoirs publics et des élus locaux et réclament de l’ARS Ile-de-France qu’elle donne suite au projet de Maison de santé pluridisciplinaire porté par les professionnels de santé des Mureaux, commune sensible dans la quelle a été agressée récemment une jeune généraliste.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Philippe Vigier

35 euros la consultation dans les déserts, suppression des ARS ... les nouvelles propositions chocs du député Philippe Vigier

En mars dernier ,le député UDI Philippe Vigier, spécialiste des propositions de loi de coercition pour l’installation des médecins avait demandé la mise en place d’une commission d’enquête sur l...19

Accès aux soins, le rapport Vigier ne convainc qu’à moitié les syndicats 

Ortiz/Marty

Le député Philippe Vigier a présenté hier les grandes propositions du rapport de la commission d’enquête sur l’accès aux soins. Certaines... 4

« Le remplacement est une épreuve salutaire », estime le Dr Konzelmann, primée pour sa thèse

Konzelmann

Après l’internat, le jeune médecin exerce souvent comme remplaçant. Le Dr Claire Konzelmann, 30 ans, aujourd’hui généraliste à la... 4

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir