40 ans de légalisation de l’avortement aux Etats-Unis
Brève

40 ans de légalisation de l’avortement aux Etats-Unis

20.01.2013

Partisans et opposants à l’avortement s’apprêtent à célébrer chacun à leur façon les quarante ans de droit à l’IVG aux Etats-Unis. Le 22 janvier 1973, dans une décision connue sous le nom de "Roe versus Wade", la Cour Suprême décidait que le droit à l'avortement était un droit fondamental garanti par la Constitution, en s'appuyant sur le droit au respect de la vie privée. Comme ils le font chaque année, des dizaines de milliers de "pro-life", les opposants à l'avortement, marqueront ce 40e anniversaire en défilant devant la Cour Suprême à l'appel de la "Marche Pour la Vie", qui se tiendra cette fois le 25 janvier pour cause de cérémonie d'investiture du président Barack Obama.

Le mouvement "pro-choice" -les partisans du droit à l'avortement- organisera pour sa part réunions, dîners ou conférences à l'échelle locale pour célébrer l'événement. Les Etats-Unis sont depuis longtemps profondément divisés sur la question, comme le montre une récente étude montrant que plus de six Américains sur 10 ne voulaient pas que la décision de la Cour Suprême soit abrogée contre trois défendant la position contraire.

Sans parvenir à faire revenir le pays sur la décision de 1973, les "prolife" marquent des points, petit à petit. Ainsi, l'organisme de recherche Guttmacher Institute a recensé un nombre record de 92 lois sur la question en 2011 et 43 en 2012. Elles couvrent un large champ, allant de mesures limitant les avortements tardifs à l'interdiction de remboursement de l'opération par une assurance-santé, l'obligation de pratiquer une échographie, l'allongement des délais de réflexion, etc. D'autres réclament aux centres pratiquant l'IVG d'être conformes aux normes des hôpitaux régulant la largeur des portes ou le nombre de places de parking. Les Etats-Unis comptent aujourd'hui 1.800 centres qui pratiquent l'avortement, mais 83% des comtés du pays n'en ont pas.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir