Anorexie et hyperactivité, un lien confirmé
Brève

Anorexie et hyperactivité, un lien confirmé

15.01.2013

L’anorexie est très souvent liée à une hyperactivité. Mais jusqu’alors, on pensait que les anorexiques étaient intentionnellement hyperactives afin de perdre plus de poids. Or une étude menée par Valérie Compan (Unité Inserm,Institut de génomique fonctionnelle, Montpellier) sur un modèle de souris anorexiques a permis d’identifier une voie moléculaire commune à l’anorexie et l’hyperactivité. En effet, les animaux présentaient une anomalie moléculaire au niveau du noyau accumbens, la région du cerveau impliquée dans la récompense. Cette anomalie correspond à la surexpression d’un type particulier de récepteur cellulaire sur lequel se fixe un neurotransmetteur : le récepteur 5-HT4 à la sérotonine. Or, chez ces animaux, la même anomalie est également responsable d’hyperactivité.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Arrêt travail

Hausse des arrêts de travail : les médecins satisfaits d'être mis hors de cause

Les syndicats de médecins libéraux ont accueilli très favorablement les propositions formulées par un groupe d'experts dans le rapport pour « Plus de prévention, d'efficacité, d'équité et de...2

« Doctoresse » ? L’Académie française valide, « ridicule » selon l'Association des femmes médecins

Dictionnaire

Il sera bientôt officiellement possible de prendre rendez-vous chez une « doctoresse » ! L’Académie française s’apprête à reconnaître... 3

Selon France Alzheimer, les malades paient le déremboursement des anti-Alzheimer au prix fort

Concept Alzheimer

Le 1er août, le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer entrait en vigueur. Sept mois plus tard, France Alzheimer publie un sondage... 2

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir