La pollution tuerait plusieurs milliers de personnes par an à Téhéran
Brève

La pollution tuerait plusieurs milliers de personnes par an à Téhéran

06.01.2013

La pollution a tué 4.460 personnes à Téhéran au cours de la dernière année iranienne (mars 2011-mars 2012), a déclaré Hassan Aghajani, conseiller du ministre de la Santé, alors que, pour la seconde fois en un mois, les autorités ont fermé samedi les administrations, les écoles et les universités en raison d'un taux de pollution élevé. Téhéran est l'une des villes les plus polluées au monde, en raison de sa situation géographique, à 1.500 mètres d'altitude dans une cuvette entourée de montagnes, et de la circulation automobile qui augmente régulièrement dans cette capitale de 8 millions d'habitants. Les voitures iraniennes consomment en moyenne plus que dans les autres pays, avec une qualité d'essence généralement inférieure. Selon le directeur de la société de contrôle de l'air, Youssef Rachidi, l'essence produite en Iran contiendrait "entre 2% et 3%" d'éléments cancérigènes, "alors que ce taux doit être inférieur à 1%". Et le taux de sulfure de l'essence serait plus de trois fois supérieur aux normes internationales. Les responsables du ministère du Pétrole ont promis d'améliorer la qualité de l'essence pour satisfaire aux normes de l'essence euro 4 et euro 5, utilisée dans les pays européens. Mais pour l'instant, une grande partie de l'essence produite est de qualité euro 2.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Assemblée

Les députés disent oui à la prescription par le pharmacien, non au médecin traitant opposable

L'Assemblée poursuit ce vendredi l'examen en séance plénière du projet de loi santé. Plusieurs mesures symboliques ont été prises ces dernières heures. Les députés sont finalement revenus sur une...29

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Bon usage du médicament : « des marges d’amélioration considérables » selon le patron de la Cnam

Nicolas Revel

Invité vendredi de la seconde édition du colloque sur le Bon usage du médicament*, Nicolas Revel, directeur général de l’Assurance maladie... 1

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir