Pas de risque accru d’enfant mort-né avec des anti-dépresseurs chez la mère
Brève

Pas de risque accru d’enfant mort-né avec des anti-dépresseurs chez la mère

02.01.2013

L'utilisation d'antidépresseurs chez des femmes enceintes n'accroît pas sensiblement le risque d'enfant mort-né ou de décès néonataux, selon une étude menée sur près de 30 000 femmes dans des pays scandinaves, publiée mardi dans le Journal of the American Medical Association (JAMA). Parmi le 1,6 million de naissances étudiées dans cette recherche, on a constaté 6 054 enfants morts-nés, 3 609 décés néonataux (jusqu'à 4 semaines après la naissance) et 1 578 morts postnéonatales. Au total, 29 228 (1,79%) des femmes de l'étude prenaient un antidépresseur durant leur grossesse. Les chercheurs ont indiqué que ces dernières avaient des taux de fausse-couche et de décès postnéonatal un peu plus élevés avec respectivement 4,62 contre 3,69 pour mille et 1,38 contre 0,96 pour mille comparativement à celles qui n'avaient pas pris d'antidépresseurs. Le taux de décès néonataux a été similaire dans les deux groupes avec 2,54 pour mille contre 2,21 pour mille. Mais le fait que dans le groupe de femmes traitées avec des antidépresseurs, certaines souffraient de maladies psychiatriques graves et fumaient ou étaient d'un âge avancé pour une maternité, explique ces taux plus élevés d'enfants morts-nés ou décédés en bas âge, soulignent les auteurs de l'étude. «En prenant en compte ces facteurs dans nos modèles, l'usage d'antidépresseurs n'est pas associé à un nombre croissant d'enfants morts-nés, de décès néonataux ou de morts postnéonatales....», assurent-ils.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Négos

Reprise des négos sur les assistants : après la colère des médecins, la Cnam prête à revoir sa copie

Les syndicats avaient rendez-vous ce mercredi au siège de l’Assurance maladie pour une troisième séance de négociation sur les assistants médicaux. Après avoir quitté la précédente séance pour...5

Le Pr Henri Joyeux en représentation au théâtre Déjazet pour parler prévention

Pr Henri Joyeux

Après un premier cycle de conférence en 2016, le Pr Henri Joyeux remet le couvert au printemps 2019. Du 16 mars au 17 juin, le cancérologue... 1

L'AP-HM va tester le cannabis thérapeutique pour Parkinson, une première en France

.

Pour la première fois en France, le cannabis thérapeutique va être testé pour les malades de Parkinson. Une étude sera menée conjointement... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir