Rapport Sicard : explication de texte sur France Culture
Brève

Rapport Sicard : explication de texte sur France Culture

23.12.2012

Le professeur Didier Sicard, auteur d'un rapport sur la fin de vie remis le 18 décembre au président de la République est revenu samedi sur France Culture sur les conclusions de sa mission. "Quand le président m'a demandé cette mission, l'objectif était d'aller au devant des citoyens (...). On a été très frappé de leur angoisse à la fin de leur vie, de souffrir, d'être abandonné et d'être dans les mains de la médecine au moment où il n'y a plus d'espoir", a t-il déclaré. Il a dénoncé de nouveau "cette cassure entre la médecine curative, du cancer, de la chirurgie de haute voltige, des robots, pour lesquels il n'y a jamais assez de ressources, et une médecine palliative". Il a notamment opposé la situation de la France à celle des soins palliatifs dans nombre de pays européens et certains pays anglophones, notamment en Angleterre où un projet palliatif est mis en place "dès le premier jour où l'on découvre un cancer même s'il va guérir". "La parole du malade doit être remise au premier plan. Au moment où il sait très bien qu'il n'y a plus rien à faire, il a envie que sa parole soit entendue", a-t-il poursuivi. Il a par ailleurs estimé nécessaire "un travail pédagogique" avant de se lancer dans "des lois qui dans ce domaine ne pourront jamais enfermer le réel". Et, revenant sur l’un des scénarios examiné par son rapport, il a développé : "S'il y a une loi sur l'assistance au suicide, il faut que l'Etat s'engage à donner les conditions de cette assistance au suicide, en toute transparence, et que la société considère que c'est son devoir d'aider ces personnes", a-t-il expliqué. "Il ne faut surtout pas arriver à déléguer un travail qui pourrait apparaître comme transgressif à des associations quelles qu'elles soient. ", a-t-il noté.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 3

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir