Premier couac autour des dépassements d’honoraires
Brève

Premier couac autour des dépassements d’honoraires

21.12.2012

Les syndicats de médecins et l’Assurance maladie ne sont pas parvenus à définir un dépassement d'honoraires excessif à l’issue de la réunion de la commission paritaire nationale (CPN) qui a eu lieu hier, jeudi. Environ 5 % (soit 1 500) médecins de secteur 2 - c'est-à-dire 1,5 % de l'ensemble des médecins - seraient susceptibles d'être interpellés sur leurs pratiques tarifaires, selon le directeur de la CNAM Frédéric Van Roekeghem. Les départements dans le collimateur seraient le Rhône, les Hauts-de-Seine et Paris. Par conséquent, les syndicats souhaiteraient que le fameux taux "repère" de 150 % du tarif Sécu soit relevé dans ces départements. Le patron de la CSMF Michel Chassang craint notamment « un risque de sanction généralisée ». « L’Assurance maladie a tenté de transformer l’avenant n° 8 en machine à sanctions » écrit-il dans un communiqué. Au même moment, le président de la FMF Jean-Paul Hamon est lui aussi inquiet. « Le directeur de la Caisse est en train de serrer la vis très fort » déplore-t-il avant d’ajouter : « ce qui devait être un taux "repère" finit par devenir un plafond ». La prochaine réunion de la CPN, qui doit avoir lieu le 17 janvier, risque d’être chaude.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
sommeil

Enquête sur la santé des médecins Un généraliste sur deux présente des troubles du sommeil

Les généralistes ne dorment pas sur leurs deux oreilles. D’après une enquête d’Odoxa pour la Mutuelle Nationale des Hospitaliers sur la santé des professionnels de santé, dont Le Généraliste est...2

La recertification pas obligatoire pour tous : le Pr Uzan se justifie devant les jeunes généralistes

Pr Serge Uzan

La recertification des médecins finira-t-elle par devenir obligatoire ? Les jeunes médecins généralistes installés et remplaçants du... 5

[Appel à témoignages] Que peut-on vous souhaiter pour 2019 ?

Sapin et cadeaux

Des patients à l’heure, le G à 50 euros, des vaccins dans le frigo, moins de paperasse, plus de retours de vos confrères, un successeur…... Commenter

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir