Plus du quart des décès sur route liées à l’alcool dans l’UE
Brève

Plus du quart des décès sur route liées à l’alcool dans l’UE

17.12.2012

L'abus d'alcool est responsable de près d'un quart des quelque 30.000 morts, enregistrés chaque année dans des accidents de la route dans l'Union européenne, indique l'Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT), soit un quart des décès. Le rapport est le fruit d'une étude menée de 2006 à 2011 dans 13 pays de l'UE. Au cours de cette étude, quelque 50.000 conducteurs ont d’abord été soumis de manière aléatoire à des tests portant sur 25 substances psychoactives dont les drogues illicites, l'alcool et les médicaments. De l'alcool a été détecté chez 3,5% des conducteurs, des drogues illicites chez 1,9% et des médicaments chez 1,4%. L'étude a révélé que le cannabis était la drogue illégale la plus fréquemment rencontrée, suivie par la cocaïne et les amphétamines. En ce qui concerne les médicaments, ceux à base de benzodiazépines se sont révélés les plus fréquents. Les auteurs du rapport ont ensuite étudié dans neuf pays les causes des accidents au cours desquels des conducteurs ont été soit gravement blessés, soit tués.Les tests pratiqués dans ces neuf pays sur 24,4% des conducteurs blessés et 31,7% des conducteurs tués se sont révélés positifs à l'alcool. Conclusion des auteurs de l’étude : « Dans la mesure où le risque d'accident est plus élevé en ce qui concerne l'alcool, les législateurs doivent se concentrer en priorité sur la conduite en état d'ébriété.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir