L’Agence du médicament va financer une étude sur les sels d’aluminium dans les vaccins
Brève

L’Agence du médicament va financer une étude sur les sels d’aluminium dans les vaccins

15.12.2012

L'agence du médicament (ANSM) a décidé de financer une étude sur les sels d'aluminium dans les vaccins, a indiqué vendredi son directeur général. L'agence a été saisie récemment par la ministre de la Santé Marisol Touraine pour se pencher sur les adjuvants aluminiques dans les vaccins et la myofasciite à macrophages, une maladie décrite en 1993 par le professeur Romain Gherardi de l'hôpital Henri-Mondor à Créteil. La maladie se traduit notamment par des douleurs musculaires et articulaires et une fatigue chronique. L'annonce intervient alors que deux femmes atteintes de myofasciite à macrophages, membres de l'association E3M observent une grève de la faim depuis la fin novembre.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Infirmière

En direct des rencontres de ReAGJIR à Avignon Infirmière en pratique avancée : un métier pensé pour l’hôpital ?

Les infirmiers en pratique avancée (IPA) feront-ils évoluer la pratique des généralistes ? Les jeunes généralistes ont découvert les contours de la collaboration avec ces futurs professionnels ce...5

Un docu poignant sur les derniers jours d'un médecin de campagne sans successeur

Laine

C'est l'histoire d'un médecin de campagne. Un généraliste isolé, qui travaille à l'ancienne. De 7h30 à 21h30. Tous les jours sauf le... 15

La méditation en pleine conscience, solution pour prévenir le burn-out des soignants ?

Méditation

Prévenir l'apparition des risques psychosociaux est possible. Mercredi, lors du 4e colloque de l’association SPS (soins aux professionnels... 6

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir