Les conflits patients-médecins de plus en plus règlés à l’amiable