Bons points pour la qualité des soins dans les hôpitaux Français
Brève

Bons points pour la qualité des soins dans les hôpitaux Français

26.11.2012

Les hôpitaux français doivent faire des efforts dans la maîtrise des bactéries résistantes, l'évaluation de la douleur ou l'information du patient, même si la qualité et la sécurité des soins est restée globalement bonne l'an dernier, selon un tableau de bord publié lundi. Réalisé conjointement par la Haute Autorité de santé (HAS) et la Direction générale de l'offre de soins auprès de 2.790 établissements hospitaliers (soit 99,69% des établissements existants), le tableau 2011 fait apparaître une bonne performance, avec 81% des établissements situés dans les deux "meilleures classes" (A et B sur une échelle qui va jusqu’à E). Le bon usage des antibiotiques arrive en tête des bonnes pratiques, avec 89% des établissements classés en catégories A et B (contre 87% en 2010), devant l'utilisation des solutions hydro-alcooliques par le personnel hospitalier (75% des établissements), la lutte contre les infections du site opératoire (71%) et la lutte contre les infections nosocomiales (68%). Pour la maîtrise des bactéries multi-résistantes, 57% des établissements pouvaient se prévaloir d'être en catégorie A et B, contre 43% pour le taux de staphylocoque doré résistant à la méticilline (indice SARM). ça progresse aussi dans la coordination des soins : moins d'un patient sur deux (48%) bénéficie d'un compte-rendu de fin d'hospitalisation ou d'un courrier de sortie envoyé dans les huit jours, contre 40% en 2011. L'évaluation de la douleur est elle aussi en progrès, en hausse de 10 points à 70% l'an dernier, mais reste insuffisante. Les scores des établissements sont disponibles sur le site internet Platines.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Jean-Paul

Contre les déserts, la CSMF appelle les médecins à la « solidarité intergénérationnelle »

« Le médecin est un acteur de la cohésion sociale dans les territoires, [...] nous devons avoir une réflexion sur notre responsabilité collective. » À l'occasion de la présentation de ses vœux, ce...8

300 euros par an pour stationner : les généralistes de Colmar montent au créneau

Voiture

À Colmar (Haut-Rhin), le stationnement « relève de l’exploit ». Et depuis le 1er janvier il en coûte 300 euros par an aux médecins et infirm... 7

Endométriose : la HAS et le Collège des gynécos publient enfin de nouvelles recos

Endométriose

La HAS et le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) viennent de réactualiser et de publier les recommandations... Commenter

Gastro-entérologie L’APPENDAGITE Abonné

Appendagite

L’appendagite est souvent à l’origine d’un “ventre chirurgical”. Elle est due à des torsions, ou des inflammations d’appendices... 2

Nouvelles consultations VACCINATION, PEU DE VRAIES CONTRE-INDICATIONS Abonné

seringues

Obligation vaccinale ou pas, « un professionnel de santé peut évidemment ne pas vacciner un enfant présentant un état de santé particulier... Commenter

A découvrir