Début de dialogue timide entre médecins et patients d’Ile-de-France
Brève

Début de dialogue timide entre médecins et patients d’Ile-de-France

22.11.2012

Les premières rencontres entre représentants des usagers (CISS) et des médecins libéraux (URPS) d’Ile-de-France ont eu lieu ce jeudi à Paris. L’opération était intéressante, parce que complètement inédite, mais les sujets qui fâchent ont été soigneusement évités. Le but était d’établir un dialogue entre les deux parties qui se sont « autosaisies » pour échanger ensemble. Tout en reconnaissant que « des divergences » sont apparues lors des échanges, le président du CISS d’Ile-de-France, Eugène Daniel a affirmé « nous ne sommes pas là pour apprendre leur métier aux médecins libéraux, même si nous connaissons notre maladie et sommes aujourd’hui plus informés. Nous avons besoin des institutions, comme par exemple l’ARS, qui ne doivent pas pourtant choisir à notre place ». Sur la même longueur d’onde, le président de l’URPS IDF, Bruno Silberman a souligné, lors de la conclusion de la rencontre : « je n’ai pas toujours envie d’attendre les directives de la DGOS ou de l’ARS pour nous dire comment travailler ensemble. La loi est importante mais nous n’attendons pas la loi pour agir ensemble ».

Attendu, le débat entre patients militants du CISS et représentants des médecins libéraux n’a pas eu lieu, chaque instance se montrant plutôt conciliante vis-à-vis du partenaire. Le président du CISS IDF a reconnu que « les médecins ont laissé parler les usagers librement ». Étonnamment, le sujet brûlant des dépassements d’honoraires, qui concerne tout particulièrement la région Ile-de-France, n’a, semble-t-il, pas été abordé, du moins lors de la restitution des travaux des ateliers qui ont eu lieu le matin.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Désert médical

Plan santé : un « rendez-vous manqué » contre les déserts, selon les maires des petites villes

Le plan santé annoncé mardi par Emmanuel Macron a divisé les médecins. Les 54 mesures de cette refonte du système de santé rendent pour le moins sceptiques les élus des petites villes. « Cette...5

Les jeunes médecins saluent la fin du numerus clausus et des ECNi, trop théoriques

QCM

Le volet formation du Plan Ma santé 2022, présenté par Agnès Buzyn et la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal ce mardi,... 1

4 000 assistants médicaux, exercice mixte à l'hôpital, fin du numerus clausus Les principales mesures du plan santé d'Emmanuel Macron

Emmanuel Macron

Le plan santé dévoilé mardi par le chef de l'État comprend 54 mesures visant à réformer en profondeur le système de soins pendant le... 8

Pédagogie STRATÉGIES COGNITIVES ET ERREURS DIAGNOSTIQUES Abonné

Ampoule cassee

Comment les médecins font-ils pour poser des diagnostics et pourquoi se trompent-ils parfois ? Face à un patient, les praticiens génèrent... Commenter

Toxicologie  L’INTOXICATION AU PARACÉTAMOL Abonné

Paracetamol

Hautement hépatotoxique aux doses suprathérapeutiques, le paracétamol est à l’origine de l’une des intoxications les plus fréquentes.... Commenter

A découvrir