La proposition de loi sur les réseaux mutualistes amendée
Brève

La proposition de loi sur les réseaux mutualistes amendée

21.11.2012

Chose promise, chose due. Marisol Touraine a tenu parole, puisqu’alors qu’elle avait promis aux internes en grève de modifier la proposition de loi visant à conforter les réseaux mutualistes qui doit arriver en discussion à l’Assemblée Nationale le 28 novembre, des amendements ont été apportés au texte. La proposition de loi portée par le président du groupe socialiste à l'Assemblée, Bruno Le Roux, a été présentée mercredi devant la commission des Affaires sociales, avec cinq amendements.

Un sous-amendement porté par la présidente de la commission, Catherine Lemorton, contribuent d'une part à permettre aux mutuelles de faire fonctionner leurs réseaux actuels, comme peuvent le faire les autres complémentaires santé, et d'autre part, réaffirment la liberté de choix du médecin par son patient. L’idée est d’essayer de contenter tout le monde. La consolidation juridique des réseaux mutualistes est une revendication de la Mutualité française depuis qu'un arrêt de la Cour de Cassation leur a interdit, en 2010, de mieux rembourser leurs adhérents qui viennent dans ces structures. L’amendement modifie donc le code de la mutualité pour permettre aux mutuelles de pratiquer des remboursements différenciés comme peuvent le faire jusqu'ici les autres complémentaires santé, assureurs ou institutions de prévoyance. Mais le texte amendé prévoit aussi que «la convention ne peut comprendre aucune stipulation portant atteinte au droit fondamental de chaque patient au libre choix du professionnel, de l'établissement ou du service de santé». Si la PPL est adoptée les mutuelles, leurs conventions ne pourront «porter sur le niveau des tarifs pratiqués par les médecins pour les actes et prestations qui sont remboursés» par l'Assurance maladie. Autrement dit, elle pourraient passer un accord avec un spécialiste uniquement pour des actes non remboursés par la Sécu.

Pendant ce temps, les internes de spécialité de l’ISNIH ont été reçus au ministère de la Santé, où ces aménagements leur ont été présentés. Emmanuel Loeb, leur chef de file a quitté la réunion mercredi en expliquant qu’il allait consulter ses instances sur cet élément nouveau.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Pétition

IVG : une pétition réclamant le retrait de la clause de conscience récolte 40 000 signatures

Les propos anti-IVG du Dr de Rochambeau n’en finissent plus de faire des remous. Le 12 septembre, la maire adjointe des Lilas (Seine-Saint-Denis), Madeline Da Silva,  a lancé une pétition pour...10

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Canicule

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par... 6

Les IPA démarrent leur formation, leur statut et rémunération restent flous

Table ronde de l'Ordre infirmier sur les Infirmiers en pratique avancée

Très attendues, les formations des infirmières en pratique avancée (IPA) ont débuté début septembre dans les Universités d'Aix-Marseille et... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir