Prison avec sursis requis, à Marseille, contre la psychiatre
Brève

Prison avec sursis requis, à Marseille, contre la psychiatre

14.11.2012

Un an de prison avec sursis a été requis mardi soir contre la psychiatre d'un patient meurtrier d'un octogénaire, jugée pour homicide involontaire à Marseille. La décision a été mise en délibéré au 18 décembre. Tour à tour, le président du tribunal, les parties civiles et le procureur ont pris soin de préciser que la profession n'était pas mise en cause, devant une salle où avaient pris place de nombreux confrères psychiatres venus en soutien. «Il n'y a pas dans la société française d'impunité pour qui que ce soit», a cependant relevé le président Fabrice Castoldi, avant de soumettre la prévenue à un long interrogatoire. D'un ton assuré, Danièle Canarelli, médecin dans l'établissement Edouard-Toulouse, a nié toute négligence dans le suivi de Joël Gaillard, de son hospitalisation en 2000 à sa fugue le 19 février 2004, vingt jours avant l'assassinat à Gap, à coups de hachette, du compagnon octogénaire de sa grand-mère, Germain Trabuc. Un meurtre pour lequel cet homme de 43 ans, atteint d'une psychose schizophrénique à forme paranoïde, a été jugé irresponsable pénalement. «Ce patient présentait assez peu de difficultés comportementales durant ses séjours à l'hôpital», a assuré le Dr Canarelli, 57 ans, renvoyée devant la justice à la suite d'une plainte du fils de la victime, Michel Trabuc. «Je n'ai jamais contesté sa dangerosité», mais «la pauvreté symptomatologique m'a troublée et m'a posé un problème de diagnostic», a-t-elle reconnu à la barre, concernant ce patient auquel elle avait accorder fin 2003 une sortie à l'essai de longue durée.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir