Les patients dépressifs moins sensibles aux bonnes odeurs
Brève

Les patients dépressifs moins sensibles aux bonnes odeurs

13.11.2012

Les victimes de dépression sévère distinguent moins bien les odeurs agréables. C’est ce que soutient une étude de l'Université François-Rabelais de Tours, qui précise que les troubles olfactifs pourraient annoncer une rechute pour les dépressifs. «Les personnes atteintes de dépression sévère ont des difficultés à expérimenter les plaisirs. Par ailleurs, la zone du cerveau impliquée dans la sensation agréable provoquée par des odeurs présente des dysfonctionnements chez ces personnes», souligne Catherine Belzung, coauteur de ces travaux publiés la semaine dernière par l'Inserm. Pour le démontrer, les chercheurs tourangeaux ont soumis 18 personnes hospitalisées pour un épisode de dépression sévère à des tests olfactifs. Leurs résultats ont été comparés à ceux de 54 volontaires en bonne santé. L'ensemble des participants ont été exposés à huit odeurs différentes, certaines agréables (amandes, vanille) et d'autres non (vomi, fromage rance), ainsi qu'à un mélange d'odeurs. Les patients dépressifs distinguaient moins bien les différents niveaux d'intensité des odeurs, identifiaient moins bien celles qui étaient présentes dans un mélange et étaient peu sensibles aux odeurs censées être agréables. «De façon surprenante, la vanille, la cannelle ou l'amande amère étaient classées comme des odeurs déplaisantes», souligne Catherine Belzung. A l'issue de la consultation, les patients dépressifs ont entamé un traitement antidépresseur d'une durée de six semaines, puis refait les mêmes tests. Bien que le traitement ait été efficace, les perturbations olfactives ont persisté. «Seule une odeur était redevenue plaisante chez la majorité d'entre eux. Il s'agit d'une odeur liée aux souvenirs et à l'enfance: celle du petit pot de colle utilisé en classe qui sentait légèrement l'amande amère», selon l’auteur de l’étude.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Canicule

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par la ministre de la Santé à l’occasion du bilan national de...1

Subventions et loyer modéré ont permis à Chaville de recruter 4 généralistes

Inauguration du centre médical de Chaville

Après avoir perdu 42 % de ses généralistes entre 2009 et 2016, Chaville (Hauts-de-Seine) retrouve le sourire. La commune a enregistré début... Commenter

Rupture de stock de Sinemet® : l'ordonnance de l'ANSM

Rupture de stock de Sinemet® : l'ordonnance de l'ANSM-0

Suite à l’annonce par le laboratoire MSD d’une rupture de stock prolongée de certains dosages de la spécialité Sinemet®... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir