Encore trop de sel dans l’assiette des Français
Brève

Encore trop de sel dans l’assiette des Français

10.11.2012

La consommation en France baisse, mais pas assez. Dans une étude publiée vendredi, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) note «une diminution de l'apport en sel depuis 2003, et, notamment, depuis 2008, suite à la baisse des teneurs en sel de certains produits alimentaires». Mais «cette diminution reste insuffisante pour atteindre les objectifs fixés par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ou, au niveau national, par le PNNS (Programme National Nutrition Santé)», souligne l'agence. L'Anses avait élaboré en 2002 des recommandations, préconisant de réduire de 20% sur cinq ans la consommation en sel de la population générale pour arriver à un apport moyen de 7 à 8 grammes par jour. L'Anses, en partenariat avec l'Institut National de la Consommation (INC), a analysé l'évolution des teneurs en sel des aliments contribuant le plus aux apports "sodés" des Français: pain, fromage, charcuteries mais aussi des aliments comme les céréales du petit déjeuner, où le sel est utilisé pour rehausser le goût. Le résultat de l'analyse, portant sur la période 2003-2011, montre qu'on est loin de la baisse de 20% préconisée, avec une baisse des apports en sel évaluée entre seulement 4 et 10%. «Aujourd'hui, même si la proportion de forts consommateurs de sel (consommant plus de 12 grammes par jour) a diminué, la consommation moyenne de sel en France reste, chez les adultes (...) de l'ordre de 10 grammes/jour chez les hommes et 8 grammes/jour chez les femmes», souligne l'Anses. qui préconise des mesures réglementaires, afin d'augmenter à la fois le nombre de produits concernés par les réductions de teneurs en sel et le niveau de réduction des teneurs en sel des aliments transformés. De son côté, le ministre délégué à l'Agroalimentaire Guillaume Garot doit réunir à la mi-décembre les industries agroalimentaires pour établir la liste des ingrédients sur lesquels travailler.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
ouv

Maladie athéromateuse40 ans d’angioplastie... et encore des questions

Quarante ans après la première intervention chez l’homme, l’angioplastie a révolutionné la prise en charge des syndromes coronariens et la cardiologie interventionnelle s’attaque désormais à d...Commenter

Levothyrox: une notice diffusée par la justice pour faciliter les plaintes

.

Une notice a été diffusée sur l'ensemble du territoire pour aider les patients, souffrant d'effets secondaires de la nouvelle formule du... 6

Inquiétude des acteurs de la santé au travail sur la disparition du CHSCT

.

Les CHSCT (comités d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail) créés par les lois Auroux de 1982 qui portent l'empreinte de la... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... 1

A découvrir