Encore trop de sel dans l’assiette des Français
Brève

Encore trop de sel dans l’assiette des Français

10.11.2012

La consommation en France baisse, mais pas assez. Dans une étude publiée vendredi, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) note «une diminution de l'apport en sel depuis 2003, et, notamment, depuis 2008, suite à la baisse des teneurs en sel de certains produits alimentaires». Mais «cette diminution reste insuffisante pour atteindre les objectifs fixés par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ou, au niveau national, par le PNNS (Programme National Nutrition Santé)», souligne l'agence. L'Anses avait élaboré en 2002 des recommandations, préconisant de réduire de 20% sur cinq ans la consommation en sel de la population générale pour arriver à un apport moyen de 7 à 8 grammes par jour. L'Anses, en partenariat avec l'Institut National de la Consommation (INC), a analysé l'évolution des teneurs en sel des aliments contribuant le plus aux apports "sodés" des Français: pain, fromage, charcuteries mais aussi des aliments comme les céréales du petit déjeuner, où le sel est utilisé pour rehausser le goût. Le résultat de l'analyse, portant sur la période 2003-2011, montre qu'on est loin de la baisse de 20% préconisée, avec une baisse des apports en sel évaluée entre seulement 4 et 10%. «Aujourd'hui, même si la proportion de forts consommateurs de sel (consommant plus de 12 grammes par jour) a diminué, la consommation moyenne de sel en France reste, chez les adultes (...) de l'ordre de 10 grammes/jour chez les hommes et 8 grammes/jour chez les femmes», souligne l'Anses. qui préconise des mesures réglementaires, afin d'augmenter à la fois le nombre de produits concernés par les réductions de teneurs en sel et le niveau de réduction des teneurs en sel des aliments transformés. De son côté, le ministre délégué à l'Agroalimentaire Guillaume Garot doit réunir à la mi-décembre les industries agroalimentaires pour établir la liste des ingrédients sur lesquels travailler.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Canicule

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par la ministre de la Santé à l’occasion du bilan national de...5

Subventions et loyer modéré ont permis à Chaville de recruter 4 généralistes

Inauguration du centre médical de Chaville

Après avoir perdu 42 % de ses généralistes entre 2009 et 2016, Chaville (Hauts-de-Seine) retrouve le sourire. La commune a enregistré début... 2

Face à la pénurie de médecins, la Chine mise sur l'intelligence artificielle

Intelligence artificielle

Avec 12 millions de professionnels de santé pour près de 1,4 milliard d'habitants, la Chine connaît, elle aussi, une pénurie de médecins.... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir