Grippe : couverture vaccinale encore insuffisante
Brève

Grippe : couverture vaccinale encore insuffisante

08.11.2012

C'est « le bon moment pour vacciner les personnes à risque et ceux qui les prennent en charge », selon le réseau GROG qui fait état de « détections de grippe A et B qui restent sporadiques ». De son côté, le Groupe d'Expertise et d'Information sur la Grippe (GEIG - fabricants) rappelle le niveau insuffisant de la vaccination des personnes fragiles et des personnels soignants. Le GEIG souligne que le taux de vaccination dans la population à risque (50 %) est très inférieur aux objectifs de santé publique (75 %). Et il rappelle le lourd tribut payé l’hiver dernier par les personnes âgées avec près de 6 000 décès supplémentaires relevés chez cette population à risque durant le pic de l'épidémie grippale et la vague de froid. Or même chez les 65 ans et plus, qui avaient le taux de couverture vaccinal le plus important l’hiver dernier (62 % en 2012 contre 21 % chez les 50-64 ans), cette proportion a baissé de près de 10 % au cours des deux dernières années. Cette baisse concerne plus particulièrement les 70-74 ans (-12 %) et les 65-69 ans (-10 %) ; la tranche des 75 ans, malgré une baisse de 5 %, constitue toujours la tranche possédant la meilleure couverture vaccinale (68 %).

L’année dernière, il avait aussi été observé une nette baisse du taux de couverture vaccinale des personnes à risque. Seules 50 % d’entre elles s’étaient fait vacciner, soit 4 % de moins par rapport à la saison précédente. Ainsi, seuls 43 % des moins de 65 ans souffrant de BPCO se sont fait vacciner contre la grippe (contre 68 % la saison précédente) ; 36 % de personnes en ALD (contre 42 %) ; 21 % des moins de 65 ans asthmatiques (contre 23 %). Il en est de même pour l’ensemble des professionnels de santé qui n’ont été que 25 % à s’être fait vacciner l’hiver dernier, soit 7 % de moins que durant l’hiver 2009-2010.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... 2

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 3

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir