Un décret pour éviter les ruptures de stock dans les pharmacies
Brève

Un décret pour éviter les ruptures de stock dans les pharmacies

02.10.2012

Un décret paru dimanche au Journal officiel renforce la sécurité de l'approvisionnement des médicaments en France, avec l'obligation de couvrir les besoins des patients français et la mise en place de centres d'appel d'urgence. Les laboratoires sont également tenus d'informer tous les trois mois l'ARS dont dépendent les pharmacies en rupture de stock, en mentionnant les destinataires et les quantités fournies. Le décret intervient alors que les ruptures d'approvisionnement ont augmenté depuis 2006. L'encien ministre de la Santé Xavier Bertrand avait en 2011 reproché aux grossistes et aux laboratoires, de vendre à l'étranger des médicaments destinés au marché français où les prix sont souvent plus bas.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Jean-Paul

Contre les déserts, la CSMF appelle les médecins à la « solidarité intergénérationnelle »

« Le médecin est un acteur de la cohésion sociale dans les territoires, [...] nous devons avoir une réflexion sur notre responsabilité collective. » À l'occasion de la présentation de ses vœux, ce...8

300 euros par an pour stationner : les généralistes de Colmar montent au créneau

Voiture

À Colmar (Haut-Rhin), le stationnement « relève de l’exploit ». Et depuis le 1er janvier il en coûte 300 euros par an aux médecins et infirm... 7

Endométriose : la HAS et le Collège des gynécos publient enfin de nouvelles recos

Endométriose

La HAS et le Collège national des gynécologues et obstétriciens français (CNGOF) viennent de réactualiser et de publier les recommandations... Commenter

Gastro-entérologie L’APPENDAGITE Abonné

Appendagite

L’appendagite est souvent à l’origine d’un “ventre chirurgical”. Elle est due à des torsions, ou des inflammations d’appendices... 2

Nouvelles consultations VACCINATION, PEU DE VRAIES CONTRE-INDICATIONS Abonné

seringues

Obligation vaccinale ou pas, « un professionnel de santé peut évidemment ne pas vacciner un enfant présentant un état de santé particulier... Commenter

A découvrir