Marisol Touraine peine à convaincre les congressistes du SML
Brève

Marisol Touraine peine à convaincre les congressistes du SML

28.09.2012

«Service minimum ministériel », « propos convenus »... De toute évidence, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, n'a pas convaincu les médecins libéraux du SML réunis ce vendredi à Lille lors premier jour du Congrès du SML qui se clôturera demain. Le ton était pourtant rassurant. La ministre a d'abord salué le « caractère apaisant » des propos tenus par le président du SML, Christian Jeambrun, quelques minutes plus tôt. Elle a ensuite rappelé son « attachement » aux valeurs libérales portées par la médecine libérale que défend le syndicat. « Le modèle français de soins ambulatoires repose sur l'engagement des professionnels libéraux qui assurent un rôle pivot dans notre système de santé dont le statut doit être reconnu, renforcé et valorisé », a-t-elle déclaré.

« Ni sourde, ni aveugle »

Aux nombreuses critiques faites ces derniers jours par le président du SML, la ministre a répondu qu'elle n'était « ni sourde ni aveugle » et qu'elle entendait leurs craintes et inquiétudes. « Je voudrais vous rassurer : je n'oppose pas la médecine de ville à l'hôpital », a insisté la ministre. Avant d'ajouter que « renforcer la médecine de proximité ne signifie pas mettre en place un système de santé à l'anglaise ». C'est en ces termes que le leader syndical du SML avait interprété les propos de Marisol Touraine lors de son discours aux Entretiens Bichat il y a un peu plus de deux semaines.

Sur le contenu du PLFSS, qui sera dévoilé lundi, la ministre de la Santé, est restée évasive soulignant simplement que le projet de loi « insisterait sur le développement de financement pour l'accompagnement des personnes âgées, des actes de prévention et de l'éducation thérapeutique ». Et rappelant, par ailleurs, que l'évolution de l'Ondam 2013, fixé à 2,7%, entre les deux secteurs (ville et hôpital) serait « strictement équilibrée ». En 2012, celui de l'hôpital était de 2,6% contre 2,1% pour la ville. Concernant le DPC, Marisol Touraine s'est engagée à « assurer le financement » de ce dispositif qui, dès le début 2013, serait en lien avec les opérateurs historiques du fonds conventionnel.

Des syndicalistes inquiets et déçus

Un discours volontairement encourageant mais qui n'a pas empêché les médecins présents dans la salle de lui faire part de leurs inquiétudes. Le premier à se « confronter » à la ministre a été le Dr Eric Henry qui, à l'initiative du concept de médecins volants à Belle-Ile- en-Mer au printemps dernier, s'interroge sur le refus de l'ARS Bretagne de vouloir le poursuivre. De ce type de solutions, Marisol Touraine a jugé qu'il était bon d'en avoir et qu'il fallait même « oser ». Quant à la proposition de MG France de mettre en place un parcours de soins dès la naissance, soulevée par un pédiatre, la ministre a répondu que cette solution la laissait « interrogative ». Elle s'est, en revanche, montrée davantage intéressée par l'idée du statut de retraité actif défendu depuis longtemps par le syndicat. L'échange assez court touche à sa fin. Et, malgré son caractère apaisé, il n'aura pas suffi à répondre aux interrogations des membres du syndicat qui n'ont vu là que des « propos ouverts » sans réponse concrète. Inquiets, ces derniers regardent la ministre partir, déçus mais toujours sur le pied de garde.

De notre envoyée spéciale à Lille, Caroline Laires Tavares
Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Canicule

[Vidéo] Avec 1 480 morts supplémentaires cet été, la canicule a tué 10 fois moins qu'en 2003

Même avec 1 480 décès supplémentaires, la surmortalité qui a accompagné l’épisode caniculaire de cet été a été qualifiée de « limitée » par la ministre de la Santé à l’occasion du bilan national de...5

Subventions et loyer modéré ont permis à Chaville de recruter 4 généralistes

Inauguration du centre médical de Chaville

Après avoir perdu 42 % de ses généralistes entre 2009 et 2016, Chaville (Hauts-de-Seine) retrouve le sourire. La commune a enregistré début... 2

Face à la pénurie de médecins, la Chine mise sur l'intelligence artificielle

Intelligence artificielle

Avec 12 millions de professionnels de santé pour près de 1,4 milliard d'habitants, la Chine connaît, elle aussi, une pénurie de médecins.... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir