Stress professionnel : un risque d’infarctus accru de 23%
Brève

Stress professionnel : un risque d’infarctus accru de 23%

14.09.2012

Prendre son travail trop à cœur peut être mauvais pour le coeur… Alors que la semaine dernière, une publication de l’American Journal of Epidemiology mettait en exergue le lien entre temps de travail et évènements coronariens, – avec un risque augmenté de 40% au delà de 40 à 65 heures hebdomadaire -, une méta analyse du Lancet publiée aujourd’hui pointe cette fois-ci le rôle du stress professionnels dans la survenue des infarctus.

Dans ce travail européen qui a suivi de façon prospective près de 200 000 personnes, les sujets exposés à un stress professionnel (soit 15% de la population étudiée) avaient un risque d’infarctus accru de 23% par rapport à ceux non exposés. En d’autres termes, « 4% des infarctus recensés parmi les 200 000 individus suivis étaient attribuables au stress au travail » analyse Marcel Goldberg, chercheur à l'Inserm et co-auteur de la publication. Sur les 100 à 120 000 infarctus survenant en France chaque année, cela correspondrait tout de même à environ 3 400 à 4 000 accidents imputables à ce facteur de risque".

Forts de ces données –qui confortent à large échelle ce que d’autre travaux avaient déjà suggéré-, les auteurs invitent à renforcer la prévention du stress au travail pour réduire ce risque.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir