Contraception d’urgence : le médecin généraliste doit agir en amont
Brève

Contraception d’urgence : le médecin généraliste doit agir en amont

14.09.2012

67% des femmes interrogées n’ont jamais parlé de contraception d’urgence avec leur médecin, selon une étude réalisée par l’institut BVA pour HRA Pharma. Elles sont pourtant un tiers à avoir eu un rapport à risque au cours des douze derniers mois, selon ce même sondage. Si la plupart de ces femmes estiment que le recours à la consultation médicale n’est pas nécessaire une fois le risque pris, elles souhaiteraient en revanche que le médecin s’implique en amont des difficultés. Elles sont 53% à penser qu’il devrait jouer un rôle de prévention, d’information (50%) et de conseil (48%).

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
FIV

PMA : feu vert d'une mission parlementaire pour son extension et son remboursement à toutes les femmes

PMA pour toutes les femmes et post-mortem, levée de l'anonymat des donneurs de sperme, assouplissement des recherches sur l'embryon : la mission parlementaire sur la loi de bioéthique, dont le rôle...2

Contre les ruptures de stock, les industriels vont proposer un plan d’action

Philippe Tcheng

Les ruptures de stock de médicaments ont émaillé l’année 2018. Début octobre, le rapport du Sénat sur le sujet faisait état de dix fois... Commenter

L'homéopathie objet d'une enquête et d'un débat sur France 5

Granules

En attendant les conclusions de la HAS sur un éventuel déremboursement de l'homéopathie, attendues au printemps, France 5 diffuse mardi... Commenter

Cardiologie L’HYPERTENSION ARTÉRIELLE CHEZ LES SUJETS À PEAU NOIRE Abonné

HTA

Du fait d'un patrimoine génétique particulier mais aussi d’un contexte socio-économique souvent différent de la population générale, les... Commenter

Neurologie LA NÉVRALGIE ILIO-INGUINALE Abonné

IRM

Souvent induite par un traumatisme chirurgical abdominal, la névralgie ilio-inguinale est souvent difficile à objectiver par le clinicien.... 3

A découvrir