Le reste à charge des ménages a un peu augmenté l’an passé
Brève

Le reste à charge des ménages a un peu augmenté l’an passé

10.09.2012

La part des dépenses de santé qui reste à la charge des ménages après remboursements de la Sécurité sociale et des complémentaires santé a légèrement augmenté en 2011, à 9,6%, selon les comptes de la santé publiés lundi par la Drees (statistiques des ministères sociaux). Cette mise à contribution des ménages ne date pas d’hier : en effet, le reste à charge des ménages reste stable par rapport à 2009-2010 (9,4%), constate l'étude de la Drees, et c’est surtout la forte progression enregistrée entre 2005 et 2008 (de 9% à 9,7%) qui explique la légère hausse de 2011. L'optique, le dentaire ou les médicaments représentent les plus forts reste-à-charges et à l’inverse les transports de malades et les soins hospitaliers sont les mieux remboursés.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Guillaume Peltier

Les généralistes furieux d'une proposition d'un élu LR de contraindre les jeunes médecins à s'installer

À croire que l’on en veut vraiment aux futurs médecins ! La semaine dernière, le conventionnement sélectif était remis sur la table par des députés du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée nationale...22

[Vidéo] Le Pr Patrick Marcellin préconise un dosage systématique des transaminases

Scanner foie

« Les maladies chroniques du foie restent extrêmement fréquentes dans le monde comme sur notre territoire. 1 Français sur 5 est porteur d’an... 2

Des centres de santé pourront être créés ou gérés par des établissements à but lucratif

Centre de santé

Une ordonnance parue samedi au « Journal Officiel » modifie les conditions de création des centres de santé. Ce texte présenté vendredi en... 2

Gastro-entérologie L’APPENDAGITE Abonné

Appendagite

L’appendagite est souvent à l’origine d’un “ventre chirurgical”. Elle est due à des torsions, ou des inflammations d’appendices... 2

Nouvelles consultations VACCINATION, PEU DE VRAIES CONTRE-INDICATIONS Abonné

seringues

Obligation vaccinale ou pas, « un professionnel de santé peut évidemment ne pas vacciner un enfant présentant un état de santé particulier... Commenter

A découvrir