Ados : les filles en moins bonne santé que les garçons
Brève

Ados : les filles en moins bonne santé que les garçons

04.09.2012

Les jeunes filles âgées de 11 à 15 ans se déclarent globalement en moins bonne santé que leurs camarades masculins, selon une vaste enquête de l’Inserm publiée mardi. Si en moyenne les 11.638 collégiens interrogés en 2010 par un groupe de chercheurs de l'Inserm se déclarent à 80% en "bonne" ou "excellente" santé, les jeunes filles de 15 ans ne sont que 26% à se déclarer en "excellente santé", contre 39,5% des garçons. Difficultés d'endormissement, irritabilité, nervosité, déprime sont plus souvent mentionnées par les premières, qui sont également plus nombreuses à prendre des médicaments plus d'une fois par mois (21% pour des céphalées et 22% pour des douleurs abdominales) et à se considérer comme "trop grosses".

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Congrès Isnar

En direct du Congrès de l'Isnar-IMG Agnès Buzyn rassure les internes sur la coercition, mais botte en touche sur les conditions de travail

Après un rendez-vous manqué l’année dernière à cause des intempéries, la ministre de la Santé était cette année bien présente physiquement au 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de...Commenter

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2

[VIDEO] Accès des salariés, indépendance des actions en Congrès, organisme pro-syndicats ... la directrice générale de l'ANDPC répond à vos questions - 2/2-0

Les médecins ont encore un an pour répondre à leur obligation triennale de développement professionnel continu (DPC). Les généralistes... Commenter

Téléconsultation, télé-expertise : qu'est-ce que ça change ? Deux généralistes témoignent

Adrien Naegelen et Nicolas de Chanaud

À l'occasion d'un colloque sur la télémédecine en libéral, organisé par l'URPS Ile-de-France jeudi dernier, deux jeunes généralistes parisie... Commenter

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir