Les implants PIP plus fragiles, mais pas cancérigènes
Brève

Les implants PIP plus fragiles, mais pas cancérigènes

18.06.2012

Des experts du NHS, le service de santé public britannique, ont décrété que les implants PIP, remplis de gel de silicone « frelaté », ne présentent aucun risque pour la santé des porteuses. Leur étude confirme que ces implants ont, en revanche, un taux de rupture supérieur à la normale : entre 15 et 30 % de chances de se déchirer après une dizaine d’année d’utilisation, contre 10 à 14 % pour les autres marques. Par contre leurs composants ne sont ni toxiques ni mortels, ni cancérigènes selon les experts. L’étude avait été réalisée par le NHS sur 240 000 implants de différentes marques placés sur 130 000 femmes en Angleterre.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Martin Winckler

Dans « l'École des soignantes », Martin Winckler imagine un système de soins utopique

Dans « l’École des soignantes »*, le généraliste écrivain Martin Winckler décrit un hôpital utopique en 2039 mis en place par une communauté urbaine en France. Les femmes y sont majoritaires et les...8

L’ARS Ile-de-France lance le recrutement d’au moins 62 généralistes salariés

.

Cela faisait partie des mesures d’urgence du plan Ma Santé 2022, annoncée par Emmanuel Macron, le recrutement au niveau national de 400... 3

Le Bas-Rhin mise sur le 116 117 pour prendre en charge les soins non programmés en journée

.

L’URPS du Bas-Rhin, soutenue par l’ARS du Grand Est a lancé lundi dernier le dispositif “Un médecin 116 117” pour répondre à la demande de... Commenter

Ophtalmologie L'OPHTALMOLOGIE DE L’ENFANT EN SOINS PRIMAIRES Abonné

Ophtalmologie

En raison de délais de consultation souvent longs, l'ophtalmologie pédiatrique envahit les soins primaires. Il incombe aux médecins... 2

Gynécologie L'ENDOMÉTRIOSE Abonné

Endométriose

Retards diagnostiques, mauvaise coordination dans la prise en charge : une grande marge de progrès demeure sur l’endométriose, pathologie... Commenter

A découvrir