La fin du BCG obligatoire n’a pas entrainé d’explosion de la tuberculose
Brève

La fin du BCG obligatoire n’a pas entrainé d’explosion de la tuberculose

12.06.2012

Décidé en juillet 2007, l’arrêt du BCG obligatoire pour les nourrissons n’a pas eu d’impact négatif sur le nombre de cas de tuberculose chez les enfants en France, selon une étude publiée dans la dernière édition du BEH consacré à la tuberculose. Cette mesure faisait suite à une expertise française qui estimait que la vaccination des seuls enfants à risque (<15% des enfants) pouvait prévenir les trois quarts des cas de tuberculose jusque-là évités par le BCG. L’obligation de vaccination des enfants par le BCG a été remplacée depuis par une recommandation de vaccination des enfants les plus exposés à la tuberculose. Une stratégie a priori gagnante, puisque le nombre de cas de tuberculose chez les enfants de moins de 5 ans, en 2010, est stable par rapport à la période 2000-2005. Selon les auteurs de l’étude, les nouvelles modalités de vaccination ont bien correspondu aux attentes. La couverture vaccinale par le BCG serait bonne en Ile de France, proche de 80% à l’âge de 9 mois ; mais elle resterait toutefois à améliorer. En dehors du bassin parisien, les données des enquêtes révèlent toutefois une couverture nettement insuffisante, en particulier chez les enfants suivis en médecine libérale. Ces résultats indiquent un suivi insuffisant des nouvelles recommandations vaccinales dans les groupes à risque résidant en dehors d’Ile de France. Pour les enfants de cette zone géographique, les nouveaux certificats attendus pour 2013 nécessitant la mention d’appartenance à un groupe à risque, permettront de mieux estimer la couverture vaccinale et d’actualiser les données.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

ROSP : Top départ pour votre déclaration, attention aux indicateurs modifiés

Pour les généralistes, l'heure est venue de remplir ses indicateurs de rémunération sur objectifs de santé publique (ROSP) clinique et du forfait structure pour 2018. Après les déboires de l'an...1

Implants files, le manifeste de sept associations en faveur d'une AMM pour les dispositifs médicaux à risque

incontinence urinaire schéma pelvis

Dans le sillage de l’enquête Implants Files, sept associations de malades, d’usagers et médicales (AIDES, France Assos Santé, Ligue... Commenter

3 millions de DMP ouverts, plastronne l'Assurance maladie

DMP

Et si cette fois, c’était la bonne ? Cinq semaines après avoir relancé le dossier médical partagé (DMP), l’Assurance maladie a annoncé... 5

URGENCES EN DERMATOLOGIE Abonné

Dermatologie

On distingue plusieurs catégories d'urgence dermatologique. La première doit faire redouter le début d'une urgence vitale, souvent de... Commenter

PATHOLOGIES DU CUIR CHEVELU Abonné

Psoriasis

Les atteintes du cuir chevelu sont un motif de consultation récurrent. Elles altèrent la qualité de vie des patients. Il peut s’agir de... Commenter

A découvrir