La fin du BCG obligatoire n’a pas entrainé d’explosion de la tuberculose
Brève

La fin du BCG obligatoire n’a pas entrainé d’explosion de la tuberculose

12.06.2012

Décidé en juillet 2007, l’arrêt du BCG obligatoire pour les nourrissons n’a pas eu d’impact négatif sur le nombre de cas de tuberculose chez les enfants en France, selon une étude publiée dans la dernière édition du BEH consacré à la tuberculose. Cette mesure faisait suite à une expertise française qui estimait que la vaccination des seuls enfants à risque (<15% des enfants) pouvait prévenir les trois quarts des cas de tuberculose jusque-là évités par le BCG. L’obligation de vaccination des enfants par le BCG a été remplacée depuis par une recommandation de vaccination des enfants les plus exposés à la tuberculose. Une stratégie a priori gagnante, puisque le nombre de cas de tuberculose chez les enfants de moins de 5 ans, en 2010, est stable par rapport à la période 2000-2005. Selon les auteurs de l’étude, les nouvelles modalités de vaccination ont bien correspondu aux attentes. La couverture vaccinale par le BCG serait bonne en Ile de France, proche de 80% à l’âge de 9 mois ; mais elle resterait toutefois à améliorer. En dehors du bassin parisien, les données des enquêtes révèlent toutefois une couverture nettement insuffisante, en particulier chez les enfants suivis en médecine libérale. Ces résultats indiquent un suivi insuffisant des nouvelles recommandations vaccinales dans les groupes à risque résidant en dehors d’Ile de France. Pour les enfants de cette zone géographique, les nouveaux certificats attendus pour 2013 nécessitant la mention d’appartenance à un groupe à risque, permettront de mieux estimer la couverture vaccinale et d’actualiser les données.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...12

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 5

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir