Bisbilles autour du temps de travail des urgentistes hospitaliers
Brève

Bisbilles autour du temps de travail des urgentistes hospitaliers

08.06.2012

Un vide juridique sur le nombre d'heures de travail légal des médecins hospitaliers est à l'origine d'un litige qui a poussé un urgentiste de l'hôpital de Cognac (Charente) à saisir en référé le tribunal administratif de Poitiers. Le Dr Mohamed Ettahiri conteste ainsi une retenue de salaire de 5.400 euros pour service non effectué - 2.700 euros en mai et 2.700 en juin - par la direction de son établissement, la direction de l'hôpital estimant qu'il n'a pas effectué la durée légale du temps de travail en 2011. Deux autres médecins du centre hospitalier de Cognac se sont également vu retirer 1.300 et 1.400 euros pour les mêmes raisons. Le directeur de l'hôpital de Cognac, François Fraysse, estime que ces médecins n'ont pas effectué leur obligation de service, fixée à 48 heures par semaine par le règlement intérieur de cet établissement. Un point de vue diamétralement opposé de celui de Patrick Pelloux, président des urgentistes de l'AMUF, qui estime que depuis le passage aux 35 heures au début des années 2000, «le temps de travail des médecins à l'hôpital public n'est pas défini». Pour lui, le délai légal fixé à 48 heures dans de nombreux autres établissements est «une interprétation tout à fait malsaine et inappropriée du droit, car cette limite constitue, selon lui, un plafond et en aucun cas une durée moyenne ou légale» L'AMUF compte saisir au plus vite la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de cette question.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...15

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 10

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir