Bisbilles autour du temps de travail des urgentistes hospitaliers
Brève

Bisbilles autour du temps de travail des urgentistes hospitaliers

08.06.2012

Un vide juridique sur le nombre d'heures de travail légal des médecins hospitaliers est à l'origine d'un litige qui a poussé un urgentiste de l'hôpital de Cognac (Charente) à saisir en référé le tribunal administratif de Poitiers. Le Dr Mohamed Ettahiri conteste ainsi une retenue de salaire de 5.400 euros pour service non effectué - 2.700 euros en mai et 2.700 en juin - par la direction de son établissement, la direction de l'hôpital estimant qu'il n'a pas effectué la durée légale du temps de travail en 2011. Deux autres médecins du centre hospitalier de Cognac se sont également vu retirer 1.300 et 1.400 euros pour les mêmes raisons. Le directeur de l'hôpital de Cognac, François Fraysse, estime que ces médecins n'ont pas effectué leur obligation de service, fixée à 48 heures par semaine par le règlement intérieur de cet établissement. Un point de vue diamétralement opposé de celui de Patrick Pelloux, président des urgentistes de l'AMUF, qui estime que depuis le passage aux 35 heures au début des années 2000, «le temps de travail des médecins à l'hôpital public n'est pas défini». Pour lui, le délai légal fixé à 48 heures dans de nombreux autres établissements est «une interprétation tout à fait malsaine et inappropriée du droit, car cette limite constitue, selon lui, un plafond et en aucun cas une durée moyenne ou légale» L'AMUF compte saisir au plus vite la ministre de la Santé, Marisol Touraine, de cette question.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Secret médical : un assureur lui réclame des infos après un décès, le généraliste lui rappelle la loi

Jusqu'où iront les assurances pour obtenir des informations confidentielles sur leurs assurés ? Le Dr Adrian Combot, généraliste à Lannilis (Finistère), se bat depuis plusieurs semaines avec la...2

Le tétanos a tué 8 personnes en France entre 2012 et 2017

Tétanos

Le bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) revient sur les cas de tétanos en France entre 2012 et 2017. Il indique que 35 cas ont été... Commenter

Grippe : la moitié des professionnels de santé ne sont pas vaccinés, les généralistes sauvent l’honneur

Vaccination grippe

Ces chiffres ne vont pas faire plaisir à la ministre de la Santé. D’après l’enquête Odoxa pour la Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH)... Commenter

Cardiologie LES ANTICOAGULANTS ORAUX DIRECTS DANS LA PRATIQUE QUOTIDIENNE Abonné

.

Les anticoagulants oraux directs (AOD) sont de plus en plus prescrits en France et dans le monde entier. Leurs indications majeures sont la... Commenter

BPCO UNE "BRONCHITE" DU FUMEUR Abonné

Cigarette

Souvent jugées bénignes par le patient, les exacerbations aiguës de BPCO comportent un risque vital. Le généraliste se doit de les... Commenter

A découvrir