Génériques : une ordonnance sur cinq comporte la mention "NS"
Brève

Génériques : une ordonnance sur cinq comporte la mention "NS"

04.06.2012

Selon une étude BVA, en moyenne, les médecins généralistes utiliseraient la mention "non substituable" pour 22% de leurs prescriptions. Ce taux sera plus élevé quand le prescripteur dépasse les 55 ans et croît avec l’importance de la patientèle. "En 2011, l'usage abusif et non justifié de la mention +non substituable+ aura coûté près de 180 millions d'euros à l'assurance maladie et 80 millions d'euros supplémentaires à l'assurance maladie complémentaire", affirme le Gemme ("Générique, même médicament"), association qui regroupe les industriels du générique et qui a commandé ce sondage. L'association souligne qu'elle a "régulièrement alerté les pouvoirs publics et l'assurance maladie sur l'incidence élevée de la mention "NS" sur les ordonnances et les difficultés rencontrées par les pharmaciens pour substituer et réclame «des actions fortes pour encadrer les pratiques de prescription».

Enquête réalisée par BVA du 19 au 30 mars auprès de 200 médecins généralistes.
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Trop de temps passé devant les écrans, s'alarme Santé Publique France

Pour Santé publique France la situation est jugée "préccupante" ! Les conclusions de l'étude Esteban publiées ce jour sont claires : de façon globale, on constate une augmentation de la sédentarité...Commenter

Hépatite C, les hépatologues demandent la mise en place du dépistage universel

.

Alors qu’en France environ 75 000 personnes infectées par le VHC ignorent leur séropositivité, l’Association Française pour l'Étude du Foie... Commenter

L'ordre salue la réouverture du dialogue avec Ségur, mais attend des actes

.

C'est dans les nouveaux locaux de la rue Léon-Jost que le président de l'Ordre Patrick Bouet a tenu sa conférence de rentrée. L'occasion de... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir