La prématurité, deuxième cause de mortalité infantile
Brève

La prématurité, deuxième cause de mortalité infantile

03.05.2012

Quinze millions de nouveau-nés naissent prématurément dans le monde chaque année et 1,1 million ne survivent pas, surtout dans les pays en développement, ce qui constitue la deuxième cause de mortalité infantile, selon un rapport de santé publié mercredi. Ce document, auquel ont participé plus de cent experts représentant près de 40 organisations privées, universités et agences de l'ONU, fait le point sur l'état des connaissances concernant les naissances avant terme, leurs causes et les soins nécessaires. Parmi les prématurés qui survivent, un grand nombre ont des séquelles physiques, neurologiques ou mentales qui peuvent les handicaper toute leur vie, soulignent les auteurs de cette recherche. Selon eux, trois-quarts des nouveau-nés prématurés qui décèdent pourraient survivre avec des soins peu onéreux et des mesures préventives disponibles partout dans le monde. «Naître trop tôt est une cause de mortalité qui est ignorée», déplore le Dr Joy Lawn, directrice de l'organisation privée à but non-lucratif "Global Evidence and Policy for Save the Children" et co-auteur du rapport.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Assistants : 100 généralistes disent non à « l'abattage » et proposent des pistes pour libérer du temps médical

La dernière séance de négociation conventionnelle sur les assistants médicaux a été la goutte de trop dans un vase déjà bien rempli. Une centaine de médecins généralistes a signé hier soir une...7

L’ANSM alerte sur les risques de deux anabolisants et brûleurs de graisse vendus sur Internet

corps

L’ANSM a identifié la présence de substances non autorisées et dangereuses pour la santé, le clenbutérol et le stanozolol, dans les... 1

400 généralistes salariés bientôt recrutés dans les déserts : pourquoi ReAGJIR y croit

Image d'illustration

Le recrutement des 400 postes de médecins généralistes dans les hôpitaux de proximité annoncé en septembre par le président de la... 1

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir