Trop de généralistes prescrivent des dosages de PSA selon la Cnamts
Brève

Trop de généralistes prescrivent des dosages de PSA selon la Cnamts

05.04.2012

La modération dans la prescription du dosage de PSA sera-t-il le prochain objectif dans le P4P des médecins généralistes ? Frédéric Van Roekeghem reconnaît désormais qu’il l’aurait bien intégré dans les objectifs de santé publique du paiement à la performance. Mais, lors de la négociation de la convention, le président de la Cnamts y avait renoncé, faute, dit-il, d’un consensus complet sur l’utilité ou non de ces tests. Au lendemain d’un rapport publié par la HAS, qui a conclu mercredi à l’absence d’intérêt du dépistage de masse du cancer de la prostate par dosage de PSA, même pour les hommes à haut risque, le président de la Cnamts n’a en tout cas pas tardé pour rebondir sur cet avis. Dès jeudi 5 avril, la Sécu rendait en effet public des chiffres sur la fréquence des prescriptions de dosage de PSA par les médecins généralistes, alors même que ces examens sont désormais perçus comme inutiles par les experts de la HAS. En France, 75% des hommes de plus de 55 ans ont au moins réalisé un dosage de PSA sur une période de 3 ans à titre de dépistage. Un taux qui reste identique après 75 ans (76%). Ces dosages sont à 86% prescrits par des médecins généralistes.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Moins chers, mais source d'inégalités : un bilan mitigé des réseaux des soins

Les assureurs complémentaires rêvent toujours de pouvoir contracter avec les médecins. Une enquête menée par l'IGAS montre que plus des trois quarts des mutuelles, institution de prévoyance ou...Commenter

Bactéries résistantes : pas assez de traitements innovants en développement, selon l'OMS

.

Face à la menace croissante des bactéries résistantes la production de nouveaux antibiotiques n'est pas à la hauteur, selon l'OMS. Dans un... 2

Dépassements : la Cour des comptes casse le CAS

.

Leurs effets seraient "limités et très coûteux". Dans son rapport 2017 sur le financement de la Sécu, la Cour des comptes n'y va pas de... 1

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir