Accord sur une nouvelle rémunération des pharmaciens
Brève

Accord sur une nouvelle rémunération des pharmaciens

29.03.2012

Les pharmaciens, rétribués selon le prix et le volume des médicaments vendus, seront désormais rémunérés aussi pour les conseils dispensés ou le suivi de certains patients, comme le prévoit une nouvelle convention négociée entre l'assurance maladie et les syndicats dont l’ultime séance de négociations s'est achevée jeudi à l'aube. La signature officielle pourrait intervenir dans les prochains jours, précise l'assurance maladie. La loi HPST (Hôpital, patients, santé, territoires) votée en 2009 avait officialisé de nouvelles missions pour les pharmaciens comme le conseil ou l'accompagnement. La nouvelle convention vise à encadrer leur rémunération. «C'est un pas de géant. Nous avons posé là les bases d'un nouveau mode d'exercice et de rémunération pour les vingt ans à venir», a estimé Xavier Bertrand dans un communiqué. Les 22.000 officines reçoivent actuellement une rémunération au forfait (0,53 centime par boîte) auquel s'ajoute un pourcentage du prix de vente. Mais ce mode de rémunération ne tient pas compte du temps passé avec certains patients. La nouvelle convention prévoit des "honoraires de dispensation" pour les conseils du pharmacien sur la posologie, les modalités de conservation du médicament, la durée du traitement ou encore les effets indésirables et les interactions. Ces honoraires s'appliqueraient par exemple sur la pilule du lendemain ou des traitements substitutifs à la drogue. Un avenant doit en préciser le financement et les modalités d'ici fin 2012, selon le projet de convention. L'objectif est qu'un quart de la rémunération soit constitué de ces honoraires d'ici cinq ans (12,5% dès 2013). Le pharmacien assurera par ailleurs des "entretiens pharmaceutiques", d'abord pour les patients prenant des anticoagulants et une partie des 4,5 millions de personnes souffrant d'asthme. Les premiers entretiens commenceront le 1er janvier 2013 pour les anticoagulants et le 1er juillet 2013 pour l'asthme.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Frédéric Valletoux

« 43 % des passages aux urgences pourraient être pris en charge par la médecine de ville », rappelle la FHF

Le rapport du député LREM Thomas Mesnier sur les soins non programmés a divisé les médecins libéraux. Ceux-ci ont en majorité peu apprécié les propositions du parlementaire qui souhaite les mettre...3

Sur les risques du baclofène à hautes doses, le Conseil d'Etat approuve la décision de l'ANSM

Conseil d'État

Suite à la décision de l'Anasm de diminuer la dose maximale du baclofène dans le traitement de l'alcoolo-dépendance dans le cadre de la... 1

Auditionné par l'Ordre pour sa pétition antivaccin, le Pr Joyeux bientôt fixé sur sa radiation

Pr Henri Joyeux

Près de deux ans après sa radiation par l’Ordre, le Pr Henri Joyeux saura bientôt si sa sanction est confirmée. En 2015, le cancérologue... 1

Cardiologie connectée L'HTA "3.0" Abonné

Automesure

Si l'efficacité de l'automesure tensionnelle ne fait plus de doute pour le diagnostic d'HTA et son suivi, quels bénéfices apporte la... Commenter

ORL LA SINUSITE D'ORIGINE DENTAIRE Abonné

0

C'est l'analyse sémiologique fine d'une cacosmie nauséabonde d'une rhinorrhée unilatérale sans fièvre qui fait évoquer la rupture d'un... 1

A découvrir