PIP: Jean-Claude Mas maintenu en détention
Brève

PIP: Jean-Claude Mas maintenu en détention

21.03.2012

Jean-Claude mas reste en prison. La chambre de l'instruction de la cour d'appel d'Aix-en-Provence a rejeté mercredi une demande de remise en liberté du fondateur de la société de prothèses mammaires PIP. Jean-Claude Mas est incarcéré depuis le 6 mars faute d'avoir versé sa caution. La chambre de l'instruction a examiné cette demande au cours d'une audience tenue dans l'après-midi en présence de l'intéressé, arrivé au palais de justice dans une voiture de gendarmerie en provenance de la prison des Baumettes de Marseille. Yves Haddad, l'avocat de l'entrepreneur, a annoncé en début de soirée qu'il rendrait visite jeudi à son client en prison afin de décider d'un éventuel pourvoi en cassation.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Reportage Télémédecine : test grandeur nature dans le Grand Est

C’est depuis l’ancienne animalerie remise à neuf du vieil hôpital de Strasbourg, aujourd’hui siège de la société Hopimédical, que le lancement officiel du chantier a eu lieu le 11 septembre, auprès...Commenter

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

.

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. Bernard... Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... 3

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir