Que font les médecins avec leur Smartphone?
Brève

Que font les médecins avec leur Smartphone?

17.03.2012

Le Smartphone est-il en train de remplacer la secrétaire dans les cabinets médicaux ? En tout cas, la première édition du Baromètre que l’Ordre des médecins et Vidal publient sur le sujet montre que 94% des médecins utilisateurs ont un usage professionnel de leur Smartphone : 81% utilisent la fonction agenda, 37% la fonction dictaphone, 53% disposent d’applications médicales (et parmi eux 68% ont accès aux bases de données médicamenteuses et 65% sur les interactions médicamenteuses). En consultation, 86% des médecins utilisateurs interrogés déclarent d’ailleurs laisser leur Smartphone allumé et 81% n’hésitent pas à y répondre s’ils connaissent le numéro. A noter que plus d’un médecin sur deux communiquent désormais son numéro à ses patients. Ce Baromètre Vidal-Ordre des médecins montre aussi que plus de 9 médecins sur dix utilisent leur Smartphone pour surfer sur internet. Enfin, sur le plan matériel, on relèvera que Iphone arrive largement en tête (70% des médecins utilisateurs), suivi de Androïd (18%), puis BlackBerry et Windowsphone (respectivement 4,2 et 3,5%).

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir