Patrick Pelloux et l’AMUF tentent de pousser Hollande sur sa gauche
Brève

Patrick Pelloux et l’AMUF tentent de pousser Hollande sur sa gauche

17.03.2012

"Interloqués" par la "timidité" des propositions de François Hollande dans le domaine de la santé, l'Amuf de Patrick Pelloux a écrit vendredi au candidat socialiste à l'élection présidentielle. L'Amuf "vous demande de vous positionner pour que la France retrouve sa place dans l'efficacité et l'accessibilité de son système de soins", écrit l'association dans cette lettre ouverte. Dénonçant "les thèses néolibérales qui ont nourri toutes les réformes de ces dix dernières années", l’association d’urgentistes secoue le député de Corrèze : "Vous rejetez avec raison le concept de l'hôpital-entreprise, mais vos propos relèvent de la simple déclaration de foi en l'absence de mesures concrètes affichées".

L’AMUF fustigent les autres propositions de François Hollande qui "sont déjà en partie dans les clous du ministère de la Santé et sont toutes omniprésentes dans les déclarations du gouvernement actuel". Et de citer les pôles de santé de proximité, le délai maximum de 30 minutes pour accéder à des soins d'urgence, l'augmentation de l'apport forfaitaire des médecins généralistes ou l'encadrement des dépassements d'honoraires. Selon elle, le candidat socialiste ne se distingue guère finalement du gouvernement en place que sur la suppression du droit d'entrée de 30 euros dans l'AME (aide médicale d'Etat).

Pour le reste, le syndicat de Patrick Pelloux reste sur sa fin: "Les partis de gauche, dont le vôtre, ont-ils changé d'opinion sur les mesures d'un gouvernement de droite et s'apprêtent-ils à les soutenir, sans tenir compte des alertes des syndicats, des professionnels de santé, de la population qui clament leurs profondes inquiétudes quant à la dégradation du système de soins?", interroge l'Amuf. Rappelant que le parti socialiste était contre la T2A (tarification à l'activité) ou la loi HPST (Hôpital, patients, santé, territoire), l'association réclame des "ruptures radicales avec les mesures de la présidence Sarkozy" comme l'abrogation de la loi HPST, la fin de la convergence public/privé, de la T2A, un moratoire des dettes cumulées des hôpitaux publics ou la fin du forfait hospitalier et des franchises.

Quelques heures après la diffusion du communiqué de l’AMUF, François Hollande se trouvait vendredi après midi dans la banlieue de Strasbourg. Occasion pour le candidat d’annoncer des mesures pour la politique de la ville. "Le manque de médecins et de professions de santé, ce n'est pas seulement vrai dans les zones rurales mais aussi dans les quartiers", a-t-il déploré, ajoutant que ce phénomène concernait aussi les pharmacies. A Strasbourg, il a notamment promis qu’il voulait favoriser les stages obligatoires des jeunes médecins en formation dans ces quartiers. "Je m'engage à ce que personne en France ne soit éloigné d'un soin d'urgence de plus de trente minutes. Il y aura des pôles de santé installés dans les quartiers", a-t-il par ailleurs confirmé.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Reportage arrêts maladies frauduleux

Arrêts maladies frauduleux : le reportage de France 2 « jette l'opprobre sur la profession », estime l'Ordre

Faites ce que je dis, pas ce que je fais ! La diffusion au 20H de France 2, mercredi, d'un reportage sur les arrêts maladie frauduleux, a créé la polémique. Un journaliste de la chaîne publique a...5

Enquête : qu'attendez-vous de la recertification ?

recertification

Le gouvernement souhaite mettre en place une recertification périodique des compétences des médecins. Beaucoup d’incertitudes entourent... 10

La FMF craint le retour du tiers payant généralisé et réaffirme son opposition en vidéo

La FMF craint le retour du tiers payant généralisé et réaffirme son opposition en vidéo-0

Dans une vidéo publiée sur son site Internet, la Fédération des médecins de France (FMF) fait part de son inquiétude de voir le tiers... 2

Tabacologie UNE SEULE CIGARETTE PAR JOUR AUGMENTE LE RISQUE CV DE 50 % Abonné

Cigarette

Fumer moins est inefficace sur le risque cardiovasculaire. Retour sur cette méta-analyse du BMJ, qui réduit à néant tout espoir sur la... Commenter

LES INHIBITEURS CALCIQUES DANS LE RAYNAUD Abonné

Raynaud

Que valent les inhibiteurs calciques dans le traitement du syndrome de Raynaud ? La revue Cochrane (1) s’est attachée à évaluer le rapport... Commenter

A découvrir