Selon l’Observatoire des prisons trop de détenus malades meurent en prison
Brève

Selon l’Observatoire des prisons trop de détenus malades meurent en prison

05.03.2012

De nombreux détenus atteints de pathologies graves meurent toujours en prison sans avoir pu bénéficier de la mesure de suspension de peine «médicale», dix ans après l'adoption de la loi Kouchner, a déploré lundi l'Observatoire international des prisons (OIP). Selon l'Observatoire, «entre 600 et 700 personnes ont bénéficié d'une suspension de peine médicale depuis 2002, tandis que plus de 1.200 autres décédaient en détention».La loi du 4 mars 2002 devait permettre aux personnes détenues atteintes de pathologies graves de bénéficier d'une suspension de peine «médicale» pour être soignées et mourir dans la dignité dans le cas d'un pronostic vital engagé ou d'un état de santé durablement incompatible avec la détention. Mais solliciter l'octroi d'une suspension de peine pour raisons médicales relève d'un véritable parcours du combattant, selon l’OIP. Si bien que «de nombreuses personnes détenues décèdent avant que le juge ne se soit prononcé sur leur demande», assure l'OIP. La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a ainsi condamné la France le 21 décembre 2010 «pour ne pas avoir permis à une détenue malade et anorexique de 48 ans d'être soignée dans une structure adaptée».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Congrès de l'Isnar-IMG à Tours Aides à l'installation : les cafouillages du contrat CESP entre manque d’accompagnement et défaut d’information

Le contrat d’engagement de service public (CESP) a été créé il y a neuf ans. l’Intersyndicale des internes en médecine générale (Isnar-IMG) et l’Anemf ont donc jugé le moment opportun pour en faire...Commenter

Anti-acides et thérapies anticancéreuses ne font pas bon ménage

Femme traitée par chimiothérapie

L’utilisation de médicaments anti-acide impacte de manière négative la survie de patients atteints de cancer et traités par pazopanib... Commenter

La moitié des internes en médecine générale dépasse le temps de travail réglementaire

.

À l’occasion du 20e Congrès de l’Intersyndicale des internes de médecine générale (Isnar-IMG) à Tours, l’organisation a présenté les résulta... 5

Gastro-entérologie LE BON USAGE DES INHIBITEURS DE LA POMPE À PROTONS Abonné

IPP

Les IPP ont révolutionné la prise en charge des maladies liées à l’acide gastrique. Mais 60 % des prescriptions sont hors AMM, selon... Commenter

Prévention DIABÈTE : À QUOI SERT LE CONTRÔLE DES FACTEURS DE RISQUE ? Abonné

Diabète

Cette étude du NEJM, menée en vraie vie, suggère que lorsque tous les facteurs de risque d’un patient DT2 sont contrôlés, la probabilité de... Commenter

A découvrir