Virus de Schmallenberg : près d’un tiers des départements français touchés
Brève

Virus de Schmallenberg : près d’un tiers des départements français touchés

28.02.2012

Un premier cas de virus de Schmallenberg qui affecte les ruminants a été détecté en Indre-et-Loire, portant à 28 le nombre de départements touchés en France par cette épidémie, indique un communiqué de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP). La surveillance sanitaire a conduit à identifier «depuis fin janvier 277 élevages français touchés dans 28 départements, principalement situés dans le nord de la France, à l'exception des cas recensés dans la Charente, la Haute-Vienne, la Vienne, l'Indre et le Maine-et-Loire», précise le communiqué.

Ce virus a été identifié pour la première fois au Pays-Bas et en Allemagne en novembre dernier. D'autres foyers ont depuis été recensés en Belgique et plus récemment au Royaume-Uni, où il a été recensé dans 74 exploitations, a annoncé dimanche le ministère britannique de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales. Ce virus semble se transmettre de façon vectorielle, par l'intermédiaire d'insectes. En Angleterre, il aurait été transmis par des moucherons ayant traversé la Manche, portés par les vents.

«Il n'existe pour le moment pas de vaccin pour lutter contre ce virus. En l'absence de risque pour la santé publique et de réglementation spécifique, aucune mesure particulière n'est mise en oeuvre dans les élevages touchés», indique en France la DDPP, selon laquelle les éleveurs doivent cependant «prévenir leur vétérinaire sanitaire» en cas de suspicion.

Le virus de Schmallenberg provoque chez l'animal une raréfaction du lait, des dichroïsmes, mais aussi des malformations foetales, voire la mortinatalité. Il est particulièrement dangereux pour les femelles en gestation car il peut provoquer des avortements ou des malformations des foetus. Il est a priori non transmissible pour l’homme ets ans danger pour la santé humaine.

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Buzyn

« Je ne demande pas aux médecins de travailler plus (...) mais il faut mieux organiser les soins sur les territoires», lance Buzyn

La ministre de la Santé a réaffirmé ce vendredi son intention de revoir l'organisation du système de santé pour prendre plus efficacement en charge la population. ...11

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017

DPC

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l'on peut tirer en étudiant... Commenter

Antoine Durrleman, 6e chambre de la Cour des comptes « La médecine libérale doit être mieux présente sur le territoire »

Durrleman

Le président de la 6e chambre de la Cour des comptes assume les mesures coercitives du récent rapport qu’il a piloté sur l’avenir de... 3

Pédiatrie BÉBÉ SECOUÉ : PRÉVENIR ET REPÉRER Abonné

Bebe secoue

Plusieurs centaines de nourrissons seraient victimes du syndrome du bébé secoué chaque année en France. La Haute autorité de santé et la... Commenter

Prévention UN DÉPISTAGE DE MASSE SIMPLE QUI SAUVE DES VIES Abonné

Anevrisme aorte abdominale

Une étude danoise démontre l'efficacité du dépistage combiné de l'anévrysme de l'aorte abdominale, de l'HTA et de l'AOMI sur la mortalité... Commenter

A découvrir