Grippe: certains CHU débordés
Brève

Grippe: certains CHU débordés

23.02.2012

Ça et là, l’épidémie de grippe commence à poser problème dans certains hôpitaux. Pour la semaine passée, le réseau Oscur a relevé sur l’ensemble du territoire national 1713 admissions aux urgences pour syndrômes grippaux, 92 d’entre eux ayant nécessité une hospitalisation. « Le nombre de passages pour syndrômes grippaux poursuit sa nette augmentation,» relève le Bulletin Hebdomadaire grippe de l’Invs cette semaine.

Dans les hôpitaux du sud-ouest, la situation semble particulièrement tendue. Ainsi du CHU de Grenoble, confronté à une surchauffe due à la grippe saisonnière et aux accidents de ski, a déclenché jeudi son plan «Hôpital en tension». Le Samu y a ainsi reçu 1.750 appels de patients le week-end dernier, contre 1.200 à 1.500 en temps normal. Et les urgences de l'hôpital accueillent quant à elles 75 patients par jour depuis le début de la semaine contre un maximum de 60 patients habituellement.. Dans un communiqué diffusé jeudi, l'hôpital demande «¡aux usagers, pour les 10 jours à venir, de recourir préférentiellement à leur médecin traitant aux heures ouvrables et à la permanence de soins de ville, aux heures non ouvrables, pour tout accès aux soins n'étant pas lié à une urgence grave».

A Nice aussi, le CHU a du mal à faire face. Dans un communiqué, le CHU explique que, «compte tenu du pic épidémique de grippe atteint au plan national, dont la région PACA, les urgences du CHU de Nice sont surchargées. Cent patients supplémentaires par semaine sont à hospitaliser, majoritairement âgés de plus de 75 ans», précise l'hôpital, qui a dû se réorganiser face à l’afflux. «Afin d'assurer au mieux la prise en charge de ces patients dans les différentes unités de soins, mais aussi des urgences habituelles», le CHU de Nice informe qu'il va procéder au report de certaines admissions initialement programmées dans les unités de médecine.» Ces reports seront effectués «en fonction de l'état et de la situation personnelle de chaque patient», précise le communiqué, qui estime que «cette situation pourrait durer trois semaines». Les Alpes-Maritimes sont l'un des départements les plus touchés par l'épidémie, avec plus de 500 cas de syndromes grippaux pour 100.000 habitants la semaine passée, selon le Réseau Sentinelles.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Les portraits de l'été Aviscène, la médecine à la vie comme à la scène

« Aviscène » est un interne boute-en-train. Étudiant en médecine à la vie, Youtubeur et comédien à la scène, Aviscène (il souhaite rester anonyme) est un hyperactif et cela s'entend dans son...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Un dépistage organisé… mais à deux vitesses

Photo lead

Lancé mi-mai, le programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus cible surtout les femmes qui échappent au dépistage.... 1

Zoom en vidéo [Vidéo] Selon la revue Science, des gènes s'activent après la mort

Gènes

Chez des souris et des poissons zèbres, des chercheurs ont étudié l'activité de plus de 1000 gènes qui sont actifs dans les 4 jours après... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir