Les complémentaires prennent de plus en plus en charge au premier euro
Brève

Les complémentaires prennent de plus en plus en charge au premier euro

14.02.2012

Les actes non pris en charge par la Sécurité sociale, comme des consultations pour le sevrage tabagique, le sont de plus en plus par les complémentaires, selon une enquête du ministère de la santé. Selon la DREES, la part des personnes couvertes pour une consultation en médecine douce (homéopathie, acunpuncture,...) a est passé de 23% en 2007 à 40% en 2009, avec une progression de la prise en charge en individuel de ces actes plus marquée pour les mutuelles que pour les sociétés d'assuranceet presque inexistante pour les institutions de prévoyance. Dans le même temps, pour la consultation du nutritionniste, on est passé de 13% des patients à 24%.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Arrêt travail

Hausse des arrêts de travail : les médecins satisfaits d'être mis hors de cause

Les syndicats de médecins libéraux ont accueilli très favorablement les propositions formulées par un groupe d'experts dans le rapport pour « Plus de prévention, d'efficacité, d'équité et de...2

« Doctoresse » ? L’Académie française valide, « ridicule » selon l'Association des femmes médecins

Dictionnaire

Il sera bientôt officiellement possible de prendre rendez-vous chez une « doctoresse » ! L’Académie française s’apprête à reconnaître... 3

Selon France Alzheimer, les malades paient le déremboursement des anti-Alzheimer au prix fort

Concept Alzheimer

Le 1er août, le déremboursement des médicaments anti-Alzheimer entrait en vigueur. Sept mois plus tard, France Alzheimer publie un sondage... 2

Gynécologie LA VAGINOSE BACTÉRIENNE Abonné

Vagin

La vaginose bactérienne, comme une infection à Gardnerella vaginalis, est un problème pour le praticien du fait de ses récidives... Commenter

ORL L’OSTÉOME DU SINUS FRONTAL Abonné

fmc

Les ostéomes des sinus de la face sont localisés au niveau frontal le plus souvent. Cliniquement, ils sont souvent asymptomatiques. Le... Commenter

A découvrir