Contraceptifs: les étudiants s’en préoccupent moins que les étudiantes
Brève

Contraceptifs: les étudiants s’en préoccupent moins que les étudiantes

13.02.2012

Près de neuf étudiants sur dix déclarent avoir utilisé un préservatif lors de leur premier rapport sexuel, mais ils ne sont ensuite qu'à peine sept sur dix à garder le réflexe de la contraception dans leur vie étudiante, selon une enquête publiée lundi. Ensuite, les garçons se désinvestissent du sujet puisqu'ils ne sont que 61% à s'assurer de l'utilisation d'un contraceptif lors de leurs rapports, souligne l'enquête nationale sur l'état de santé des étudiants de l'Usem (Union nationale des mutuelles étudiantes régionales). Les filles sont 73% à continuer à se protéger, précise l'enquête à laquelle 8.535 étudiants ont répondu. Mais elles sont 36% à avoir déjà eu recours à une contraception d'urgence: 18% à cause d'un accident de préservatif, 14% à cause d'un oubli de pilule et 10% en raison d'une absence de contraceptif lors d'un rapport. Et 3% ont déclaré avoir déjà eu recours à une interruption volontaire de grossesse. Ajoutons que seule une étudiante sur deux consulte chaque année un professionnel de santé pour un bilan gynécologique et que 60% des étudiants ne se sont jamais fait dépister contre une IST. Enfin, au moment de l'enquête, 94% des étudiants se déclarent hétérosexuels, 2% homosexuels, 2% bisexuels et 2% des étudiants (uniquement des garçons) ont répondu «ne pas avoir une identité sexuelle définie».

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Recertification

Reagjir dit oui à la recertification avec une visite obligatoire chez un médecin du travail

Le ministère de la Santé souhaite instaurer une recertification périodique des compétences des médecins. Un groupe de travail piloté par l'ex-doyen de Paris VI, le Pr Serge Uzan, doit remettre...12

Lyme : une erreur diagnostique dans plus de 80% des cas, d'après une étude française

Lyme

Une étude faite auprès de 301 patients ayant consulté entre janvier 2014 et décembre 2017 pour une suspicion de maladie de Lyme, a été... 1

La moitié des médecins pensent que l'IA et les robots feront partie de leur quotidien en 2030

Robot

Comment les médecins envisagent-ils leur pratique dans 10, 20, 30 ans ?  La MACSF s'est intéressée à l'impact des nouvelles technologies... Commenter

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir