La santé, troisième défi du prochain président pour les Français
Brève

La santé, troisième défi du prochain président pour les Français

06.02.2012

La santé arrive au troisième rang des défis que devra relever le prochain président de la République, selon un sondage Viavoice à paraître lundi dans Libération. Cette thématique est en effet citée par 28% des Français, tout de même largement derrière l’emploi (71%) et le pouvoir d'achat (42%); juste avant les déficits publics (27%), l'enseignement (25%), la protection sociale (22%), l'insécurité (20%); et loin devant immigration et l'environnement (11 et 9 %).

Sondage réalisé par téléphone du 2 au 4 février sur un échantillon de 1.391 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.
Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Contraception

Les femmes boudent la pilule... mais pas la contraception

Même si en 2016, la pilule reste la méthode contraceptive la plus utilisée (36,5%), son utilisation a diminué, avec une baisse de 3,1 points entre 2013 et 2016. Cette désaffection pour la pilule...Commenter

Les changements au travail, mauvais pour la santé des salariés

.

Les changements au travail peuvent avoir un impact sur la santé mentale des salariés, selon une étude du ministère du Travail publiée... Commenter

Campagne de l'industrie du médicament pour valoriser l'innovation

.

« La force d’innovation des entreprises du médicament est largement méconnue du grand public." C'est bien conscient de cette lacune, perçu... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir