Epidémie de bronchiolite: le CHU de Nantes est débordé
Brève

Epidémie de bronchiolite: le CHU de Nantes est débordé

08.12.2011

Alors que l'institut de veille sanitaire a annoncé lundi qu'à l'échelle nationale, le pic d'épidémie de bronchiolite avait vraisemblablement été atteint, le service des urgences pédiatriques de Nantes est débordé par un surcroît d'affluence de 20% lié à l'épidémie de bronchiolite. Jeudi, il a demandé que les parents ne s'orientent vers l'hôpital que pour les «vraies» urgences. «D'ordinaire nous recevons 85 à 90 enfants par jour: là nous grimpons à 110, 120 voire 130 par jour et même si nous avions anticipé et doublé la garde médicale, nous n'arrivons plus à faire face», a indiqué le Pr Christèle Gras-Le Guen, responsable des urgences pédiatriques lors d'une conférence de presse. «Nous ne visons ni le tiers d'enfants qui seront hospitalisés, ni l'autre tiers qui a besoin d'examens complémentaires, mais les 30% d'enfants qui viennent pour une simple consultation : ils vont attendre en moyenne six heures; leurs parents doivent se tourner vers les médecins traitants, les maisons médicales, SOS médecins ou le Centre 15 qui les orientera ou les rassurera», a-t-elle ajouté.mais le Dr Picherot a souhaité «que ce soit vrai : ici nous ne constatons aucun fléchissement». Parmi les raisons invoquées pour expliquer cette hausse de fréquentation constante, les deux médecins ont cité la progression récente de la population locale avec un importante proportion de jeunes parents et leur souhait de voir des pédiatres plutôt que des généralistes. Mais ils ont reconnu que la crise économique avait certainement accentué le phénomène en orientant vers les urgences les parents qui peuvent difficilement avancer les frais d'une consultation de nuit.axt/phs/phc

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Crise

Déserts médicaux Ces départements qui ne connaissent pas la crise

Alors que la France médicale se dépeuple de ses généralistes, une douzaine de départements semble encore échapper à la décrue. Attractivité naturelle du territoire, volontarisme des leaders, ou...6

ECN : 94% des postes en médecine générale pourvus, l’Ile-de-France boudée

.

Désormais organisé en plusieurs étapes et de façon virtuelle, l’amphi de garnison des ECNi est arrivé à son terme aujourd’hui. Tous les... 2

Pilules C3G et C4G : la justice classe l'affaire

.

Le parquet de Paris a classé l'enquête ouverte fin 2012 sur les pilules C3G et C4G accusées de favoriser des thromboses veineuses. Au terme... Commenter

Dermatologie LE PSEUDO-XANTHOME ELASTIQUE Abonné

pseudo-xanthome

Certaines pathologies héréditaires induisent une altération du tissu élastique. Compte tenu des conséquences au niveau de différents... Commenter

Médecine du sport LE CERTIFICAT DE NON CONTRE-INDICATION AU SPORT EN 2017 Abonné

certificat sportif

Jusqu’à présent, l’obtention d’une licence sportive était conditionnée par la rédaction d’un certificat médical annuel de non... Commenter

A découvrir