Rigueur: les investissements des hôpitaux au point mort
Brève

Rigueur: les investissements des hôpitaux au point mort

05.12.2011

La plupart des projets d'investissement des hôpitaux, notamment les chantiers de construction et de rénovation, vont être «reportés» suite au gel des aides publiques, indique le président de la Fédération hospitalière de France (FHF) dans un entretien aux Echos lundi. Frédéric Valletoux, précise que «les chantiers qui ont démarré ne devraient pas être affectés. Pour tous les autres, et jusqu'à nouvel ordre, l'Etat n'abondera pas les futurs investissements». Et le président de la FHF de conclure : «cela signifie, dans la situation financière actuelle où presque aucune opération d'envergure ne peut se faire sans le soutien financier de l'Etat, que la plupart des projets seront reportés sine die.»

Source : Legeneraliste.fr
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
.

Sénatoriales : des généralistes font leur entrée au Palais du Luxembourg

Suite au renouvellement partiel du Sénat, plusieurs médecins généralistes vont entrer pour la première fois à la Haute Assemblée. ...Commenter

PMA, GPA, le grand libéralisme des Français

.

"La France est prête". C'est la ministre de la Santé qui le dit à propos de l'élargissement de l'accès à la PMA voulue par le gouvernement.... 4

Plan d'investissement, PLFSS : la semaine des bonnes et des mauvaises nouvelles pour la santé

.

Ce sera la semaine de toutes les annonces financières, y compris pour la santé. Le grand plan d'investissement de 50 milliards d'euros,... Commenter

Allergologie LE TRAITEMENT DE PREMIÈRE INTENTION DE L’ANAPHYLAXIE Abonné

.

Les dernières recommandations françaises et américaines sur l'anaphylaxie relèguent au second plan les anti-H1, les corticoïdes et les B2CA... 4

Diabète SE PIQUER LES DOIGTS : POUR QUOI FAIRE ? Abonné

.

Chez le diabétique de type 2, le ratio bénéfice/risque de l'autosurveillance glycémique est défavorable. Une nouvelle étude qui conforte... Commenter

A découvrir