A la veille de son congrès, le SML remonté contre les pouvoirs publics
Brève

A la veille de son congrès, le SML remonté contre les pouvoirs publics

24.11.2011

Christian Jeambrun paraît pugnace et prêt à en découdre (verbalement) à la veille de l’ouverture du Congrès annuel du SML qui se tiendra cette année le 25 et 26 novembre à Toulouse où sont attendus 250 à 300 militants et responsables du syndicat. Au Syndicat des Médecins Libéraux, les accords conventionnels signés cet été nourrissent la frustration : « la Convention n’est ni complète, ni en application !, proteste son président qui à décliné l’invitation de la cnamts pour en faire la promotion et «refuse de participer à la tournée d’automne de la Caisse !» Christian Jeambrun ne s’en cache pas. Ces derniers temps, les relations ne sont pas au beau fixe avec le directeur de la CNAM. Frédéric Van Roekeghem ne manquera pas, pour autant, de le rejoindre à Toulouse pour un week-end de débats qui promet d’être animé. Passage en force du secteur optionnel, mesures de rigueur budgetaires... Le président du SML affirme aussi avoir l’intention de demander des comptes au ministère. Ça tombe bien. Xavier Bertrand est d’ailleurs l’un des invités VIP du Congrès. « On se fait rouler dans la farine ! J’ai signé la Convention parce qu’il y avait le secteur optionnel. Si on exclut les secteurs 1 qui va y aller ? » s’interroge, contrarié, Christian Jeambrun. Pas en panne de revendications, il ajoute: « J’ai l’intention de demander la suppression du délai de carence » (qui soumet toute revalorisation décidée entre les syndicats et la CNAM à une période de stand by de 6 mois NDLR). Sur les IJ abusives, Christian Jeambrun dénonce une « stigmatisation des malades » et défend les professionnels de santé en martèlant que les arrêts de travail sont pour eux «un outil thérapeutique ». Mais au sein de ce discours corrosif, il reste quand même un peu de place pour l’autocritique: « nous les libéraux, on s’est beaucoup regardées le nombril et fait la chasse à l’euro supplémentaire pour révaloriser le C! On n’a pas assez parlé de notre métier! » dit-il en se référant, notamment, à la campagne de séduction de la FHF à l’encontre des jeunes médecins... à laquelle Christian Jeambrun souhaiterait répondre du tac au tac par une publicité plus soutenue de l’exercice libéral!

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Bernard Jomier

Bernard Jomier, un généraliste sur les bancs du Sénat

« Ce sera sans doute mon activité la plus compliquée à arrêter. » Bien que devenu sénateur en septembre dernier, Bernard Jomier voulait absolument continuer à exercer en tant que généraliste. Il a...Commenter

Les dossiers qui ont marqué l'année Santé des LGBT+ : de l'importance d'être un généraliste friendly

Gay pride

De nombreux patients LGBT+ (lesbiennes, gay, bisexuels et trans...), par peur de leur jugement, n’évoquent pas leurs orientations sexuelles... Commenter

Zoom en vidéo [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients

Zoom en vidéo - [VIDEO] L’importance de prendre en compte l’orientation sexuelle de ses patients-0

Pour la première fois en 2018, le Congrès de Médecine Générale consacrait une plénière à la spécificité du soin pour les personnes LGBTI... 1

Médecine des voyages SANTÉ DES VOYAGEURS 2018 Abonné

Voyage

Encéphalite japonaise, fièvre jaune, paludisme et mise à jour des vaccins courants sont au cœur de l'actualisation des recommandations aux... Commenter

Infectiologie MALADIE DE LYME : LES MANIFESTATIONS PRÉCOCES Abonné

Lyme

Dans le cadre du Plan national de lutte contre la maladie de Lyme de 2016, la HAS vient d’élaborer un protocole de diagnostic et de soins.... Commenter

A découvrir