Euthanasie : le Dr Bonnemaison « suspendu »
Brève

Euthanasie : le Dr Bonnemaison « suspendu »

18.11.2011

Soupçonné d'euthanasie active sur huit patients Le Dr Nicolas Bonnemaison, médecin urgentiste à l'hôpital de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) a été « suspendu » vendredi par Xavier Bertrand qui a évoqué, de plus, un possible neuvième cas. Le ministre de la Santé a pris cette décision après avoir reçu les conclusions du rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (Igas) concernant les dix-neuf dossiers de patients décédés qui avaient été pris en charge par le médecin bayonnais. Le Dr Bonnemaison avait été mis en examen le 12 août à Bayonne pour « empoisonnements sur personnes particulièrement vulnérables ». Mi-septembre, la cour d'appel de Pau l'avait laissé libre sous contrôle judiciaire, avec interdiction de pratiquer la médecine, d'entrer en contact avec des membres de son ancien service et de résider dans les Pyrénées-Atlantiques. « Pour autant, du point de vue statutaire », le Dr Bonnemaison est « toujours en position d'activité », indiquent Xavier Bertrand et Nora Berra dans le communiqué publié ce vendredi. C'est pourquoi ils ont prononcé, « à titre conservatoire » sa suspension immédiate.

Dans son rapport, l'Igas a signalé aux autorités judiciaires qu'un dossier « comportait explicitement la mention d'une administration de curare au patient, en dehors des indications habituelles ». Xavier Bertrand et Nora Berra précisent qu'aucune société savante n'indique l'administration de curare comme méthode de sédation. « Or seule une méthode de sédation pouvant avoir pour effet d'abréger la vie est autorisée par la loi du 25 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie ». Et ce cas ne faisait pas partie des dossiers ayant fait jusqu'alors l'objet d'un signalement aux autorités judiciaires par l'établissement », ajoute le communiqué.

On notera enfin que le rapport de l'Igas mentionne des « dysfonctionnements organisationnels » au sein de l'unité du Dr Bonnemaison « mais qui ne présentent pas de liens avec les événements ayant fait l'objet du signalement », précisent Xavier Bertrand et Nora Berra.

Source : Legeneraliste.fr

A LA UNE sur le GENERALISTE.FR

add
Dr Faroudja

L’Ordre ne voit pas de raison de s’opposer à la PMA pour toutes

Les positions du Conseil national de l’Ordre des médecins dans le cadre des États Généraux de la Bioéthique se faisaient attendre. Le Cnom n’avait pas souhaité être auditionné par le Comité...13

IVG : une pétition réclamant le retrait de la clause de conscience récolte 40 000 signatures

Pétition

Les propos anti-IVG du Dr de Rochambeau n’en finissent plus de faire des remous. Le 12 septembre, la maire adjointe des Lilas... 13

Face à la pénurie de médecins, la Chine mise sur l'intelligence artificielle

Intelligence artificielle

Avec 12 millions de professionnels de santé pour près de 1,4 milliard d'habitants, la Chine connaît, elle aussi, une pénurie de médecins.... 3

Addiction LA PRISE EN CHARGE DE L’ARRÊT DU TABAC EN MÉDECINE GÉNÉRALE Abonné

Cigarette ecrasee

Le taux de succès dans l'arrêt du tabac dépend de l'intensité du suivi et du traitement pharmacologique associés. Il faut en moyenne quatre... Commenter

Dermatologie L’ÉRYTHÈME NOUEUX Abonné

érythème

Cette hypodermite se caractérise cliniquement par des nodules érythémateux, localisés principalement au niveau des jambes. Elle peut être... Commenter

A découvrir